mercredi 16 avril 2014

Message du Papa Émile : Un Grand Vent va Secouer l'Asla OPH

EXTRAIT DU MESSAGE DU GRAND MAÎTRE DE L’OPH
AU COMITÉ DES SAGES, COMMISSION PERMANENTE INTERNATIONALE DE MÉDIATION (CDS - CPIM) 
LE 04 OCTOBRE 1996

UN GRAND VENT VA SECOUER L’ASLA OPH

Pardonnez – moi pour ce que je vous ai dit. Mais c’est parce qu’il y a beaucoup de problèmes dans l’Association et que beaucoup d’autres naîtront encore et qui vont secouer l’Association.

C’est un vent de Dieu qui va ébranler l’Association Louzolo ʺAmourʺ et ce, pour sélectionner ceux qui sont venus dans l’Association uniquement pour prier véritablement, ceux qui sont venus au nom de Dieu et pour Dieu.

En effet, pour avoir la récompense de Dieu, pour bénéficier de la Grâce de Dieu, il faut passer par des épreuves. Bénéficier de la véritable récompense de Dieu n’est pas chose facile, c’est dur !

Quelles sont donc ces difficultés ? Ce sont les épreuves, les problèmes qui vont se créer, naître de partout et se multiplier dans l’ASLA OPH et qui feront que de nombreux frères et sœurs seront emportés par les vents. Il s’agit de ceux-là qui ont une foi faible, ceux-là qui doutent et ne sont pas encore fixés dans la voie du salut qu’est l’OPH, les non-avertis qui ne font pas attention à l’enseignement ou ceux-là qui se laissent guider par les convoitises de la chair (course au pouvoir, l’argent, les honneurs et les plaisirs).

Dieu a créé tous les Hommes et Il veut qu’ils soient tous sauvés mais, satan est là. Il va multiplier les problèmes, les tentations, les médisances, les calomnies, les querelles, les envies, les jalousies, les divisions entre frères et sœurs et, dans l’enthousiasme ou le fanatisme, beaucoup seront emportés, c’est-à-dire, conquis par Satan qui réussira à les convaincre. Satan leur fera croire qu’ils se sont trompés de chemin. Ils vont ainsi quitter l’Association pour aller dans les voies qu’ils jugeront meilleures. Et au Grand Jour du Seigneur, les gens se retrouveront exactement dans la situation que décrit Jésus dans la parabole des dix vierges. (Matthieu 25 : 1- 13).

C’est pour dire qu’un grand vent va souffler dans l’Association Louzolo ʺAmourʺ. Les autres groupes spirituels vont faire beaucoup de ʺprodigesʺ, beaucoup de ʺmiraclesʺ. Ils vont parler, ils vont dire beaucoup de choses contre l’ASLA OPH et contre le Représentant de l’OPH. Ils diront à qui voudra les entendre que ce que fait Émile, c’est n’importe quoi.
Voilà ce vent qui vient sur nous et qui va consumer les pétroles des lampes de ceux qui croiront aux paroles de ces détracteurs d’Émile. Lorsque viendra l’Époux, Le Prince de Gloire, comment pourront-ils entrer dans le Royaume de Dieu, dans la gloire de Dieu puisque leurs lampes seront éteintes ?

Je n’ai pas dit que c’est nous seuls qui prions ; je n’ai pas non plus dit que la meilleure voie c’est la notre ; je n’ai pas dit cela. Mais je vous parle afin qu’à votre tour aussi vous sensibilisiez les frères et sœurs en leur disant qu’Émile a dit qu’un grand vent va venir.

De quel vent s’agit-il ? Il ne s’agit pas de l’air que nous respirons mais des gens qui vont multiplier les problèmes, des sectes ou des gens qui vont salir l’ASLA OPH ainsi que le Représentant de l’OPH. Pourquoi donc cela ? C’est pour récupérer et remettre dans son parc les âmes déjà sauvées par l’OPH car Satan n’est pas d’accord que l’Homme soit sauvé.

Déjà à Pointe Noire, il y a une église qui commence à raconter des choses invraisemblables à mon sujet. Selon eux ce n’est que du mensonge lorsque je dis que La Lumière de Dieu est venue au Congo. Ils disent : « Comment une personne peut-elle prétendre dire que Dieu a envoyé sa Lumière au Congo ? Celui qui affirme une telle chose est un faux prophète ; tout ce qu’il vous dit, c’est du mensonge, il vous trompe ! »

Moi Émile, je dis ceci : Tout cela, j’accepte mais, la bible dit que celui qui prie en vérité ne juge personne. Il ne juge pas aussi les associations spirituelles ou les églises des autres. La bible recommande de ne pas juger autrui car si tu juges, tu seras jugé de la même mesure que tu juges les autres. Ainsi, toi qui affirmes que tel groupe ou association spirituelle n’est pas dans la vérité, saches que cette tache de juger revient exclusivement à Jésus. En effet, ʺun homme de la terreʺ ne peut en aucun cas être au dessus de Jésus Le Fils de Dieu qui est venu mourir pour nous sauver. Quand donc les gens parlent de cette manière, ils ne se rendent pas compte de la grandeur de la responsabilité qu’ils endossent. C’est condamnable devant Dieu car la bible déclare : ʺNe jugez point !ʺ Il est aussi dit : laissez la bonne herbe et la mauvaise herbe pousser ensemble et Lui-même Le Maître du Jardin, du Champ, du potager viendra pour moissonner. Le bon grain sera mis dans le grenier tandis que la mauvaise herbe sera brulée (Matthieu 13 : 24 – 30).
Homme de la terre, qui que tu sois, tu ne peux juger les autres parce que c’est une loi de Dieu qui le stipule ! Or, voilà que nous nous prenons déjà pour des dieux et nous prenons la place de Dieu. C’est un péché et c’est déjà la condamnation. Comment ferons-nous pour échapper de cette condamnation car la loi de Dieu interdit de juger ? La loi dit, je le répète : Ne jugez point ! Or voici que nous avons déjà porté des jugements sur les autres en affirmant qu’ils sont en erreur ! On se vante. Et pourtant il est écrit : A quoi sert-il à un homme de gagner le monde entier s’il arrivait à perdre son âme ? Voilà la question que nous pose la bible.

Tous ceux qui agissent de la sorte ʺn’ont pas tortʺ parce qu’ils se croient les seuls véritables Chrétiens. Voilà pourquoi ils voient facilement la brindille qui se trouve dans l’œil de l’autre mais ne voient pas la poudre qui est dans leur œil. Et comme ils ne la voient pas, ils ne peuvent donc pas l’enlever. Jésus a dit aux pharisiens : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? Vous êtes des tombeaux blanchis : à l’extérieur vous présentez une apparence d’hommes pieux alors que vous êtes des loups au-dedans. Nous prions tous et tous, nous prêchons la bonne nouvelle mais, si on y regarde de près, si on lisait la bible sérieusement, on devrait être capable de discerner les pratiques des gens, leur langage car tout est dans le langage. Un bon arbre ne peut jamais produire de mauvais fruits.

Pour quelle raison ai-je utilisé ce proverbe ? C’est juste à cause de ce qu’on a dit : « celui qui a proclamé que La Lumière de Dieu est venue au Congo est un menteur, un faux prophète, un de ces faux prophètes dont parle la bible ». J’accepte. Je dis merci. Mais en toute chose, il faut considérer la fin, c’est-à-dire qu’au dernier Jour du Seigneur, nous verrons quelle est la vérité. Que Dieu pardonne tout le monde. Ces vrais Chrétiens qui seuls savent prier, que Dieu les pardonne et qu’IL me pardonne aussi, moi qui suis, selon eux, un faux prophète comme cela a été dit par quelqu’un de Pointe Noire. J’accepte mais, le dernier Jour du Seigneur, la Vérité éclatera au grand jour, nous serons tous là et en même temps, nous nous verrons.

Mes frères et sœurs, pardonnez-moi si j’ai fait allusion à cela, c’est parce que l’heure des tempêtes est arrivée, c’est-à-dire que l’heure des tentations est là. Les tentations, il y en a et il y en aura. Ce n’est pas encore arrivé mais elles viendront afin que Satan récupère les siens car, comme je l’ai déjà dit dans la cassette vidéo à l’ouverture du Mont Kari Kari, parmi les Serviteurs de Dieu, il y a aussi les serviteurs de Satan, c’est-à-dire des gens que Satan nous prête. Là où il y a les enfants de Dieu, il y a aussi les enfants de Satan. Cherchez donc à comprendre ce que j’ai déjà dit dans cette cassette. Je crois que si nous faisons vraiment attention, si nous lisons bien la bible, nous saisirons petit-à petit la profondeur de mon message.

Je ne dis pas qu’il n’y a que nous qui prions véritablement. Je ne dis pas cela mais du moins, ce qu’on me dit par rapport à la Mission que Jésus m’a confiée, la Mission sécrète de Jésus, c’est ce que je fais.

Que celui qui a des oreilles entende !

Que celui qui entend comprenne !

Que celui qui comprend mette en pratique !

Rendez-vous au dernier Jour du Seigneur. C’est là où nous connaîtrons la vérité. Ah ! C’est difficile… ! C’est comme la chanson que je vous ai envoyée : Malheur pour ceux qui ne prient pas Dieu en vérité. Qui qu’ils soient, ils seront jugés, et ce sera des pleurs et des grincements de dents mais, heureux seront ceux-là qui écoutent la Parole de Dieu et s’efforcent de la vivre. Nous sommes tous des pécheurs, c’est vrai mais attention ! Soyons vigilants pour ne pas être pris dans la tourmente qui vient. En effet, je pense que l’élève qui travaille bien en classe est toujours RACHETÉ. Comme il travaille un peu, les professeurs le repêchent, le rachètent pour le faire passer en classe supérieure.

Pardonnez-moi mais, tout ce que j’ai dit, c’est comme le dit la bible, c’est pour vous prévenir de tout ce qui va arriver bientôt. Soyez donc sur vos gardes comme le dit la chanson :
Lu luenga, lu luenga
Lu zaya, lu zaya
……………………….
Lu sotokolo.
Retranscription en Français par La Commission Education
de la Section de Libreville – Gabon
E.mail : darius_ay@yahoo.fr
Tel : (00241) 07381864 - 05042616 

mardi 15 avril 2014

Message de Papa Émile : Portée Spirituelle de la Pâques!

LE GRAND MAÎTRE DE L’OPH GUY ÉMILE LOUFOUA CETIKOUABO
MESSAGE DE PÂQUES CONTENU DANS LA CASSETTE DE LA CHORALE ASLA

Mes très chers frères et sœurs,
Bonjour, bonjour, bonjour à vous tous !

Aujourd’hui est un grand jour, un jour de joie, un jour de grande fête. C’est d’abord une fête pas gaie pour nous qui prions parce qu’elle commémore la mort de Notre premier Chef, Notre Seigneur Jésus. Nous Lui avons fait du mal, nous l’avons calomnié alors qu’Il était venu pour nous sauver, nous autres qui avons péché.

Cependant, avant que nous nous entretenions un tout petit peu au sujet de cette fête, demandons d’abord à notre Dieu de nous donner la force, de rester avec nous, bien que nous soyons des pécheurs. Notre Dieu est un Dieu de miséricorde, Il nous pardonne toujours.

Prions : Chant :
Dieu notre Père, Le Dieu des Cieux, Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, voici que nous sommes venus humblement auprès de Toi, tête baissée à cause du poids de la multitude de nos péchés. Pardonnes-nous nos péchés, pardonnes-nous nos offenses. Seigneur notre Dieu, nous ne sommes rien devant ta face mais, Tu es notre Dieu Créateur, Le Dieu d’amour qui nous aime tous. Hélas, avec tout notre orgueil, tout notre mensonge, avec tout ce qui est mauvais en nous, nous ne t’écoutons pas. Malgré cela, Tu as toujours eu pitié de nous mais, nous oublions que c’est Toi qui nous a créé, nous oublions que tu nous aimes.
Seigneur notre Dieu, nous venons humblement devant ta face en ce jour, te supplier de nous pardonner, de nous écouter. Malgré notre état de pécheur, reçois-nous entre tes saintes mains. Nous te l’avons demandé au nom de Jésus le fils de Dieu venu mourir sur terre pour tous les pécheurs. Amen, amen, amen, que Le Seigneur soit avec nous.

Mettons-nous debout, très chers frères et sœurs en Christ pour écouter la signification profonde de cette grandiose fête de pâques.
Jésus - Christ a dit : Aimes ton prochain - Matthieu 5:44

La fête de Pâques a existé bien avant que Jésus soit venu naître en tant que Homme sur terre. Jésus a existé bien avant la création du monde car la bible nous dit qu’au commencement était La Parole, La Parole était avec Dieu et La Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1 : 1-2).

Cela signifie que « La Parole » est le nom que Jésus portait au Ciel avant qu’Il ne vienne naître sur terre et avant la création de l’univers. C’est par Elle, La Parole qui est Jésus, que Dieu son Père a créé l’univers.

Compte tenu de tous les efforts que Dieu Le Père, Dieu LE Fils, Dieu Le Saint Esprit a fourni pour créer l’univers (les mondes, les astres, les luminaires, les hommes, …), l'Eternel Dieu regretta d’avoir créé l’homme, et son cœur fut affligé car, au lieu d’honorer, d’obéir et de suivre les lois et règlements de Dieu son Créateur, l’homme a suivi sa propre voie, sa propre destinée, ce qui affligea l'Eternel Dieu. Ce dernier décida alors de mettre fin à toutes les vies sur terre mais, par amour du genre humain, Jésus notre Frère aîné, notre Avocat auprès du Père, supplia l'Eternel Dieu pour qu’Il revienne sur sa décision et que Lui Jésus vienne sur terre payer, à la place de l’homme, l’amende que le genre humain a encourue, a méritée.

Voyez donc cet amour ! Cet amour grandiose que Jésus a envers le genre humain. Au lieu que nous le respections en observant ses prescriptions, nous avons trouvé cela très mauvais, nous avons traité Jésus de menteur, nous l’avons traité de tous les noms : Belzebuth, voleur, féticheur, de tout.

Beaucoup de gens disent que ce qui s’était passé à cette époque ne concerne que les contemporains de Jésus. Erreur ! Nous aussi, nous sommes concernés. En tant qu’humain, nous commettons les mêmes fautes, nous renions Dieu, nous bafouons ses lois et commandements, nous refusons Dieu, nous rejetons son aide ! A cause donc de notre rébellion, notre mensonge, nous avons participé activement aux souffrances que Jésus avait endurées pour nous.

Il est vrai qu’avant de venir sur terre, Jésus était Dieu. Cependant, son plan était tel qu’Il vienne mourir sur la croix pour sauver l’homme de ses péchés. Hélas, nous avons, nous-mêmes, aggravé notre situation de pécheur. A cœur joie, nous avons participé à sa condamnation pour rien.
Par nos mauvais agissements, nous qui manquons d’amour, nous qui ne mijotons que le mal, nous avons condamné Jésus par une mort honteuse, une mort réservée aux seuls brigands de grand chemin : la mort sur la croix. Pour notre plaisir, nous avons tué Jésus, Lui qui est venu souffrir puis mourir innocemment à notre place. Nous l’avons traité à sa plus petite valeur : le fils de Marie et de Joseph, nous l’avons traité de simple et pauvre apprenti charpentier, nous l’avons traité de menteur et d’insensé lorsqu’Il affirmait être le Fils de Dieu. Et vous disiez : « comment le Fils de Dieu peut-il naître chez de pauvres gens ! Comment le Fils de Dieu peut-il naître dans une étable entouré de bêtes ! » En nous interrogeant ainsi, nous avions carrément mis de côté l’Amour, cet amour que Jésus a envers l’humanité, envers l’homme. Nous l’avons fait juger devant nos tribunaux, nous l’avons condamné à mort, et à quel genre de mort !

Une personne de bon cœur a accepté descendre le corps de Jésus de la croix pour le placer dans un tombeau en grotte puis, trois jours plus tard, Jésus est ressuscité. Il est apparu à certaines des femmes, Il a apparu aux disciples qui se rendaient à Emmaüs. Quand on apporte l’heureuse nouvelle de cette résurrection à Thomas, et qu’il fallait que les disciples rejoignent le Christ en Galilée car c’est bien là-bas qu’Il les attendait, Thomas n’en croit pas ses oreilles.
« Comment ! » dit Thomas. « Comment donc, un homme crucifié, mort sur la croix et enseveli peut-il ressusciter ! Tant que je ne verrai pas ses plaies, les marques des cloues et des lances sur son corps, je ne croirai jamais», conclut-il.

L’apôtre Thomas avait totalement oublié les enseignements, il avait oublié tout ce que Jésus leur disait. Jésus leur parlait pourtant de sa vie, ses souffrances, sa mort et sa résurrection mais, l’apôtre Thomas, l’incrédule Thomas n’en croyait pas ses oreilles. Alors Jésus lui apparut et l’invita à mettre son doigt dans les trous des plaies laissés par les pointes et les lances. Thomas se mit à genoux et dit à Jésus : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Et Jésus de dire : « Pour croire il faut absolument que tu voies ! »

Frères et sœurs, arrêtons de douter ! Croyons en Jésus, à sa résurrection, à sa mort ! Croyons en Jésus qui a vaincu la mort et par sa mort, toi et moi aussi ne sommes plus esclaves de la mort car Jésus a coupé les liens qui unissaient l’homme à la mort, à Satan.

Beaucoup de prédicateurs par delà le monde enseignent la parole de Dieu mais, nombreux sont les frères et sœurs qui ne croient pas à un seul mot de la parole de Dieu tant qu’ils n’ont rien vu. Toi mon frère, toi ma sœur, ne ressembles pas à ceux-là, ne ressembles pas à Thomas qui ne croit que lorsqu’il voit. Aimons Dieu, aimons-le sans chercher à le voir. Toi et moi sommes des pécheurs, nous ne pouvons voir Dieu.

Dans la Bible, il est dit que les enfants d’Israël voulaient voir Dieu et ils importunaient Moïse afin qu’il leur favorise cela car, Moïse avec qui Dieu parlait n’était aussi qu’un homme comme eux… Cependant, à la fin, beaucoup étaient morts lorsque Dieu se décida de leur apparaître. Je vous invite à lire cela dans votre bible.

Je voudrais vous dire une autre chose au sujet de la mort et de la résurrection de Jésus. Lors de ses sermons, Jésus avait dit qu’Il était capable de détruire le temple de Jérusalem et d’en rebâtir en trois jours. Qu’est-ce à dire ? Dans ces propos, Jésus voulait juste dire qu’il sera mort puis enseveli mais trois jours après, il va ressusciter. Jésus enseignait abondamment ses disciples mais Thomas l’incrédule doutait. Heureux celui qui croit sans avoir vu !
Toi mon frère, toi ma sœur, de quel côté es tu ? Du côté de Thomas ou du côté de celui qui croit sans avoir vu ? Frère, sœur, de quel côté es tu ?

Autre chose : Jésus est crucifié. Deux brigands, de part et d’autre de Jésus, étaient crucifiés avec lui. L’un d’eux, avec un air moqueur, demande à Jésus « le faiseur de miracles », d’en faire un afin qu’il quitte la croix et s’en aille. Le second brigand réprime son copain et lui dit que Jésus au moins n’avait rien fait de mal alors que eux, étaient des vrais criminels, des bandits de grand chemin qui ont tué, volé, violé, agi énormément dans le mal et qu’ils méritaient le sort qui leur était réservé. S’adressant alors à Jésus, ce second brigand le supplia Lui demandant de penser à lui quand Il sera dans sa gloire. Et Jésus lui dit : aujourd’hui même, tu seras avec moi au paradis. Voilà mes frères et sœurs, la joie, la grande joie. Bien que suspendu par des pointes sur la croix, bien que souffrant atrocement, avant de mourir, Jésus sauva l’un des brigands.
Aujourd’hui c’est jour de pâques, un jour presque de deuil dans la mesure où nous venons de tuer Jésus et que sa résurrection a lieu ce jour. Sommes-nous capables de dire comme ce brigand sauvé : « Seigneur Jésus, lorsque vous serez dans votre gloire, pensez à moi ! » Sommes-nous prêts, frères et sœurs à agir de la sorte ? Qui de nous frère, qui de nous sœur, peut penser comme ce brigand-là !
Mon frère, ma sœur, évidemment, il est temps, c’est le moment de dire à Jésus : « Seigneur, lorsque vous serez dans votre gloire, pensez à moi ! » Il est temps maintenant de demander pardon, de se corriger, de cesser de faire du mal sous toutes les formes, de cesser de se rendre complice du mal fait à votre frère ou sœur. Il est temps de cesser de comploter, c’est le moment d’abandonner le mal.

Très chers frères et sœurs, pour terminer, permettez que nous nous donnions quelques conseils :
Pour toi mon frère, pour toi ma sœur, pour que nous profitions de la parole de Dieu, pour que cette parole de Dieu nous rende des services énormes, pour que la parole de Dieu nous soit bénéfique, nous devons cesser de faire le mal, nous devons absolument aimer Dieu. Et comment ?
Beaucoup de ceux qui, soit disant, prient ou connaissent Dieu, se comportent mal. Une fois un conflit nait entre eux, les prétendus croyants jurent qu’ils ne parleront plus jamais à leurs frères ou sœurs en Christ ou du monde jusqu’à la mort ; puis le lendemain, les voilà partis prier dans je ne sais quel temple.

Je m’interroge finalement de savoir quel est ce Dieu-là que ces croyants prient ! Certains d’eux sont même responsables dans leurs congrégations respectives. En ce comportant ainsi, ils se bloquent eux-mêmes par le fait qu’ils ne s’adresseront à leurs amis qu’après la mort. Ils ont oublié que Dieu est Amour, Il recommande aux hommes de s’aimer. Comment peut-on donc aimer Dieu qu’on ne voit pas lorsque nous sommes incapables d’aimer le prochain que nous voyons. Celui ou celle qui prie véritablement Dieu doit, je dis bien doit, et je le répète, doit aimer son prochain comme lui-même.

La bible nous recommande d’aller trouver le prochain avec lequel on a eu des problèmes pour lui demander pardon puis, on fait table rase sur le problème. C’est cela que Dieu nous recommande. Il n’est pas question d’aller demander pardon à Dieu après la mort alors que de notre vivant, nous avons refusé catégoriquement de demander pardon au prochain.

Tant que nous n’aimons pas le prochain, notre prière est vaine. Tant que nous n’aimons pas le prochain, ce n’est pas la peine de prier, de dire « Ô Seigneur, Ô Seigneur ! » Dans ce cas, en allant au temple pour « prier », nous aggravons notre situation de plus belle, notre situation deviendra de plus en plus importune. Aimes ton prochain, aides ton prochain, que tu le connaisses ou pas.

Prions :
Seigneur notre Dieu,
Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, nous voici une fois encore devant ta face pour te remercier pour ces précieux conseils, pour ce conseil combien vital que tu viens de nous prodiguer.
Dieu notre Père, pardonnes-nous nos offenses, pardonnes-nous pour ce que nous avons fait à notre Frère aîné Jésus Christ qui est venu souffrir et mourir pour nous pauvres pécheurs.
Seigneur, nous te demandons de penser à nous comme tu as pensé à l’un des brigands crucifiés avec Toi ce jour-là.
Aides-nous à nous débarrasser de toutes nos habitudes que tu réprimes. Pardonnes-nous Seigneur, Toi qui es Un Dieu de miséricorde. Que Ton pardon se repose sur nous. Que ton pardon soit avec nous aujourd’hui, demain et toujours. C’est au nom de Jésus que nous l’avons demandé.
Amen, Amen, Amen, que le Seigneur soit avec nous.

Message transcrit et traduit en Français
Par la Commission Éducation de
La Section de Libreville – Gabon
E.mail : darius_ay@yahoo.fr
Tel : (00241) 07381864 - 03133615

dimanche 2 mars 2014

Promesse : Suis bien mon âne jamais tu ne perdras!

Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO
AMOUR * UNITE * PAIX
Louzolo  -  Amour
Association De Bienfaisance
A Caractère Spirituel
Siège Social : Kibossi-Gare
Boite Postale : Kibossi-Gare
Téléphone : 6
République Du Congo

NC  011/GELC/PF-ASLA/AB-CSP/97
Kibossi, le 14 Mars 1997

A l'intention des Frères et Sœurs 
en Christ  du Monde entier relatives à la conduite des Membres adhérents
et des Membres Confirmés, et à la hiérarchie dans l'ASLA - O.P.H.

      - Je sais ce que je fais et sûr de ce que je fais;
      - Beto kuenda nzila mosi, beto kuma pe nzila mosi.

     
      Comme le nom l'indique, les sacrifices de purification ont une valeur purificatrice et non une valeur protectrice. Le montant à payer est le résultat d'une introspection ou d'un examen de conscience que chaque personne doit faire préalablement à l'accomplissement de cet acte. Et du coup chaque personne arrête le montant le plus élevé que sa conscience lui dicte par rapport aux nombreux pêchés qu'elle se reproche. On n'en parle à personne et l'on s'engage à les verser à l'Organisation  comme on le peut, c'est-à-dire, au comptant ou à compte gouttes. La première fois on ajoute la somme de quinze (15 FCFA) francs au montant versé. Les fois suivantes pas du tout. Aussi, le péché étant inhérent à la nature humaine et à la vie sur cette terre où nous respirons de l'air corrompu, chaque personne est libre de verser de temps en temps ses sacrifices de purification lorsqu'elle le juge nécessaire.
MT. 19.14; Luc 18.16).

Le jardinier du  Christ Jésus
Guy Emile  LOUFOUA  CETIKOUABO
Fondé de Pouvoir,

Président Fondateur De L’Association


:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


Note Circulaire

Objet : Rappel obligatoire de toutes les Notes Circulaires

      A mes très Chers Frères et Sœurs en Christ,
      Il m'a été donné de constater que certains de nos Frères et Sœurs en Christ qui sont soit clients, soit membres adhérents, soit encore membres confirmés de l'O.P.H., ignorent ce qu'il sont devenus, ce qu'ils doivent faire et ce qu'ils ne doivent plus faire.

      Certains autres ont complètement oublié les enseignements de Notre Très Chère Organisation relatifs à la conduite que doivent avoir tous ceux qui évoluent dans l'ASLA-O.P.H., au Congo et dans le Monde entier. Et pourtant je vous les transmets sans cesse par Notes Circulaires.

      Cela est si vrai que nombre d'entre vous commettent des fautes sans s'en rendre compte car l'Enseignement de l'Organisation leur manque criardement. De ce fait ils pèchent par ignorance à la longueur  des journées. Or, en spiritualité, l'ignorance est un péché (Osée 4 : 6).
      Vos cassettes enregistrées lors de vos réunions spirituelles en sont un témoignage éloquent. Je relève souvent que la plupart des Frères et Sœurs ont fait mauvaise école auprès de moi. Pour preuve votre sensibilisation emprunte un canevas qui est très loin du schéma et de la méthode que j'utilisais lors de nos retrouvailles ou "Dambages". En quoi faisant ? Eh bien  lorsque  je développais un thème  au cours des 20 ou 30 minutes entrecoupées des chansons en relation avec ledit thème, je faisais un tour d'horizon sur pas de mal de choses : je veux dire qu'en même temps que j'enseignais la Parole de Dieu, je sensibilisais et j'expliquais certaines choses.

      En tout cas à moins de les lire eux-mêmes par curiosité intellectuelle (pour ceux qui ont la chance de les trouver), les nouveaux venus dans l'ASLA demeurent et voguent encore dans l'ignorance. Que vont-ils transmettre alors aux autres ?

      Désormais, avant d'écouter la Parole de Dieu, chacun de vous doit savoir pourquoi il est dans l'Association Louzolo Amour - O.P.H. Qu'est-ce que l'ASLA-O.P.H. veut et qu'est ce que l'ASLA O.P.H. attend de lui.

Le Sanctuaire - Alsa OPH

      C'est pourquoi je voudrais qu'à chaque réunion spirituelle en sus des thèmes programmés, qu'on lise et commente les points les plus importants d'une Note Circulaire à la conduite ou au comportement d'un "Louzolifié" (c'est à dire d'un membre adhérent ou membre confirmé intègre et sans reproche). Bien entendu qu'il faudra aussi lire et commenter les points importants des Notes Circulaires relatives aux interdictions faites à tous ceux qui adhèrent à l'ASLA de faire telle chose ou telle autre. C'est l'occasion de chute et de mélange de pédales pour la plupart d'entre vous.

      Je signale en passant que dans notre Association les Frères et Sœurs en Christ n'aiment pas les Lois, ils ne les voient pas et ils ne les respectent pas. Mais cette fois-ci, j'aimerais que tout un chacun sorte de l'ignorance, de peur de ressembler à des aveugles qui conduisent d'autres aveugles (Mt. 15 : 14).

      J'insiste une fois de plus dorénavant vous lirez et commenterez aussi bien le thème du jour que les points importants d'une Note Circulaire ayant trait soit à la conduite ou à l'éthique  du louzolifié soit aux différentes interdictions faites aux Louzolifiés.

      Jésus-Christ déclare : "Or, voici la volonté de Celui qui m'a envoyé : que je ne perde rien de tout ce qu'Il M'a donné, mais que Je le ressuscite au dernier jour "Jean 6 : 39".

      Je vous rassure simplement que je sais ce que je fais et suis sûr de ce que je que fais. Je veux que vous me suiviez et qu'on arrive à destination ensemble comme les trois chansons suivantes l'évoquent si bien :

      - Suis bien mon âne jamais tu ne perdras
      Mes "gros chefs", "mes gros kalakas" pardonnez-moi si certains termes que j'ai utilisés ci - haut vous ont blessé. Telle n'était pas mon intention.
Parlons à présent des Sacrifices de purifications, des Sacrifices de membre et de membre Confirmé, et de la hiérarchie dans l'ASLA - O.P.H.

      - Les sacrifices de purification lavent  la personne  de tout son passé coupable, c'est-à-dire de tout le mal qu'elle a commis jusqu'au jour où elle accomplit cet acte.  Certes Dieu n'efface pas le mal commis, mais Il ne le considère plus. Il n'en tient plus compte. Cependant dès cet l'instant, Dieu observe la personne en question pour voir comment elle va se comporter à l'avenir.

      - A la différence des sacrifices de purification qui ont qu'une valeur purificatrice, les sacrifices de membre adhérent ainsi que ceux de membre confirmé assurent, à toute personne qui les paye, la protection de l'Eternel Dieu Tout Puissant.
      Est Membre Adhérent, quiconque paye la somme de vingt mille quinze francs CFA  (20 015 FCFA) de sacrifice de membre.
      Dès l'accomplissement de cet acte on est pris en charge par l'Organisation P.H. qui est Dieu Lui-même le Tout Puissant, Le Créateur  de toutes choses. On jouit de la protection et on peut opérer des miracles comme on veut si toutefois on a des bonnes dispositions d'esprit et de pensées saines dans le coeur.
      A la minute même où l'on passe Membre adhérent, les "Mpandou", c'est-à-dire la puissance du Saint Esprit, descendent sur la personne concernée. Si cette dernière est intègre, elle peut déplacer des montagnes (Mt 21 : 21) et Dieu opère des miracles à travers elle  (Mt 21: 22). Dès cet instant, elle adhère dans le cercle de Dieu, dans la Maison de Dieu.
      Est Membre Confirmé, quiconque paye au comptant la somme de deux cent mille quinze francs CFA (200015 FCFA) de sacrifice de Membre Confirmé, ou tout Membre adhérent dont le total des sacrifices de Membre versés à compte gouttes atteint ce montant. Dans ce cas, on devient un ELU DE DIEU et on se retrouve là-bas, là-bas, là-bas.
      Après l'accomplissement de cet acte, on vous "enseigne" la conduite à tenir et le comportement qu'il faut avoir dans l'Association pour mériter  ce rang d'élu de Dieu, comme l'évoque la chanson suivante :
  1. "Nge vanda ku vuna ku vuna diaka ve,
  2. Mpandou beno kele na yaou e
  3. Kisalu ya nene kubalula ntima ".

      Cela veut dire que le Membre Confirmé doit abandonner ses mauvais comportements et changer de caractère. Cette chanson (que vous connaissez bien du reste) nous invite à devenir des créatures nouvelles en Christ. Si on était menteur, voleur, orgueilleux, insolant etc... on doit changer car l'Esprit - Saint qui descend dans le cœur  du Membre adhérent ou du Membre Confirmé a pour principal rôle de transformer l'HOMME.

      A titre d'exemple, prenons le cas d'un étudiant qui termine ses études universitaires et obtient un Diplôme. Avant d'entrer dans la vie active il doit nécessairement suivre une formation professionnelle pour être apte d'exercer le métier qu'il a choisi. Ce qui fait qu'en sus de son diplôme Universitaire obtenu. L'individu a besoin d'un diplôme professionnel ou d'une qualification professionnelle pour travailler.
      Il en va de même pour un Membre Confirmé, l'élu de Dieu. Il doit se mettre résolument à l'école de l'Organisation P.H., mettre en pratique les Enseignements reçus en expérimentant chaque jour davantage la Parole de Dieu.  En effet, il doit s'efforcer de vaincre ou de maîtriser sa nature humaine au cours de cette vie, et apprendre à observer les Lois divines avec l'aide du Saint-Esprit.

      Vu l'extrême importance des sacrifices dégagée ci-dessus, j'attire d'abord l'attention des Frères et Sœurs Membres Confirmés qui sensibilisent très mal les gens en leur disant ceci : "Bon, venez de temps en temps à la sous-section pour qu'on vous observe d'abord; après on vous dira ce qu'il faudra faire. " Ou alors ceci : avant de passer Membre adhérent ou Membre Confirmé il faut d'abord payer vos sacrifices de purification". Je dis NON. N'empêchez pas les gens de passer membre adhérent ou membre confirmé avant d'avoir payé les sacrifices de purification. Chacun est libre de passer Membre ou Membre Confirmé quand il aura terminé à verser les sacrifices de purification ou tout de suite après.
      N'étouffez pas les gens ne les retardez pas non plus, car sait-on jamais; vous risquerez de payer à leur place. Qui sommes-nous pour empêcher les gens d'aller vers Dieu ?
      Jésus-Christ nous le défend catégoriquement en ces termes : Laissez venir à moi les petits enfants, ne les empêchez pas le Royaume de Cieux est pour leurs pareils"  (Marc 10. 14;
      Dans ce verset, l'expression "Petits enfants" ne veut pas dire simplement "bébés", mais elle nous concerne tous, car nous sommes tous des petits enfants devant Dieu l'Eternel.
      Comme quoi, en empêchant les gens de passer Membres ou Membres Confirmés ou en les retardant, nous pêchons par ignorance (comme dit plus haut) !
      Ensuite j'attire également l'attention de ceux qui vont prier tout le temps dans les sous-sections, les sections et les dambages sans jamais passer ni clients ni membres. Que sont-ils alors dans l'Association Louzolo - Amour - O.P.H. ? Ils prétendent qu'ils sont Adhérents de l'ASLA alors que l'Organisation ne les connaît pas dès lors qu'ils n'ont pas payé aucun Franc pour leurs sacrifices.
      Ils ont beau aller aux dambages, chanter à la Chorale, jouer à l'orgue, servir au Protocole ou faire partie des Ames de l'ordre, etc..., Dieu ne compte pas et ne récompensera pas leurs œuvres parce qu'ils n'ont jamais écrit à l'Organisation pour verser leurs sacrifices de Membre. Ils ne sont pas inscrits non plus dans le livre de vie. Pour en finir disons que payer régulièrement ses sacrifices de purification est une bonne chose. Mais sachez qu'on n'est pas dans le cercle de l'organisation tant qu'on n'a pas payé ses sacrifices de membre. Moi je pense que celui qui paye ses sacrifices de purification doit passer Membre tout de suite pour qu'il soit protégé et pour qu'il bénéficie de tous les privilèges, y compris celui d'être enfant de Dieu appelé à intégrer le Royaume de Dieu ou la Famille Divine.

      Dans les Saintes Ecritures, l'histoire de Corneille illustre bien cette situation. En effet, Corneille craignait et servait Dieu. Mais, en dépit des nombreux dons qu'il faisait à Dieu, un barrage existait entre lui et Son Dieu parce qu'il lui manquait quelque chose : l'accomplissement de la loi des Sacrifices.

      C'est dire que lorsqu'on se borne à payer uniquement les sacrifices de purification, on reste à l'extérieur du Cercle ou de la Maison de Dieu. Or, il ne faut pas rester dehors. Il faut payer ses sacrifices de Membre pour entrer dans la Maison de l'Eternel Dieu au rang de Elus.
      Enfin je rappelle que l'Amour du prochain est la soupape de garantie, le ferment de l'unité entre Frère et Sœurs en Christ. Et l'unité elle-même étant le commencement, le milieu et la fin de toute chose, Dieu ne peut pas être au milieu des Frères et Sœurs qui ne s'entendent pas dans les Sections et Sous-Sections. Il n'écoute et n'exauce pas leurs prières.

      Vous n'aimez pas vos Frères et Sœurs et vous vous évertuez à dire : "Seigneur, Seigneur..." Dieu ne vous écoute pas et Il n'exauce pas vos prières à cause de votre iniquité (MT 5.21; 22-23).

      Il ressort de ce qui précède que seuls les Membres adhérents et les Membres confirmés sont dans l'Organisation P.H. Les sympathisants et les clients font partis de l'Association Louzolo - Amour et non l'Organisation P.H. J'invite alors les Frères et Sœurs en Christ à passer Membres et Membres Confirmés afin d'intégrer l'Organisation P.H. et d'être protégés par celle-ci.

      Que l’Éternel Dieu vous bénisse et qu'il vous illumine.

Votre Frère en Christ

Par Ordre Le Premier Président,
YOULOU Antoine

mercredi 22 janvier 2014

Malaki ma Mfumu : Guy Émile Loufoua le Roi des rois et construction de la Stèle

Message du Grand Maître auditionné après MALAKI MA MFUMU
MESSAGE DE PAPA AUDITIONNE JUSTE APRÈS LE MALAKI
Kibossi du 31 janvier au 3 février 2008
Association Louzolo «Amour » O.P.H.

Mes Gros Chefs de l’ASLA OPH du monde entier, veuillez recevoir nos salutations les plus chaleureuses. Nos salutations à vos Papa DP, à votre épouse Maman Marie Ma Ndombé ainsi qu’à vos enfants.

Papa DP, si je m’adresse à vous en ce jour, c’est afin de vous remercier pour tout ce que vous avez fait lors de la grandiose fête de Malaki ma Mfumu que nous venons de célébrer ici à Kibossi du 31 janvier au 3 février 2008.
Vous avez vraiment été à la hauteur, Par rapport à toutes les bonnes choses que vous avez faites là bas à Kari kari. Je viens de recevoir les cassettes de la fête envoyées par Papa Mazikou. Je ne les ai pas encore toutes suivies mais, à partir des deux ou trois cassettes que je viens de suivre, je puis dire que vous avez vraiment été à la hauteur.

Tout d’abord, Papa DP, j’accuse bonne réception du compte rendu que vous m’aviez fait juste après la fête de Malaki, ainsi que votre discours prononcé lors de ladite fête.

Ensuite,
j’ai une information urgente à vous livrer et, à votre tour, vous devrez la répercuter dans le monde entier partout où se trouvent les adhérents de l’ASLA OPH et, aussi auprès de tous ceux là qui, bien que n’étant pas dans l’ASLA,  voudront prendre part aux festivités marquant le 1e anniversaire de la Fête de la Rémission des péchés que vous dirigerez ici à Kari kari, en cette année 2008. Les frères et sœurs de l’ASLA devront donc sensibiliser tous ces gens leur disant : Ne prendra part à la Fête anniversaire de la Rémission des péchés que celui ou celle qui aura payé sa cotisation relative à la quête que j’avais instituée et dont les montants sont mentionnés dans les précédentes notes circulaires.

Si vous savez que vous n’avez pas payé la somme relative à cette quête, restez chez vous et ne venez pas à cette fête anniversaire de la Rémission des péchés. Que vous soyez enfant, grand, homme, femme, responsables des structures, présidents adjoints ou que sais-je encore, vous devez vous acquitter de cette cotisation. J’avais dit dans la note circulaire y relative que le dernier délai était fixé au mois de mars 2008.

Comme je vous l’avais dit,
cet argent nous permettra de construire une STÈLE qui marquera aux yeux du monde entier, La Rémission par Dieu des péchés de tous les hommes et le don que Dieu nous a fait à la même occasion en nous accordant Une Nouvelle et Longue Vie sur terre, une très longue vie.  Vous savez, il est toujours dit : les paroles s’envolent mais les écrits restent. Cette stèle sera donc la marque, le signe, le symbole à partir duquel les peuples du monde d’aujourd’hui et de demain apprendront qu’en telle année, telle date, Dieu avait remis les péchés de tous les hommes leur accordant par la même occasion une nouvelle et longue vie sur terre. C’est ainsi qu’agissaient ceux qui conduisaient les peuples de Dieu au cours des générations antérieures.

Lieu de l'attentat Manqué de Papa Guy Émile Loufoua Cétikouabo

Je vous demande Papa DP de bien sensibiliser à ce sujet.
Je ne sais pas pourquoi certains frères et sœurs hésitent de sensibiliser prétextant qu’ils ne sont pas Présidents adjoints des sections. Mais non ! Nous sommes tous des soldats de Jésus Christ ! Un Louzolifié doit sensibiliser, quel que soit le milieu dans lequel il se trouve. Je constate cependant que les informations ne passent pas. Je m’efforce pourtant à envoyer des notes circulaires  de tout genre mais, mes informations ne passent pas. C’est simplement parce que ceux qui les reçoivent en vue de les propager les gardent par-devers eux laissant le peuple de Dieu dans une totale ignorance.

Sachez frères et sœurs : cacher une information destinée au peuples de Dieu c’est commettre un péché grave. Croyez-vous que commettre le péché c’est seulement insulter l’autre. Mais non !
Cacher l’information pour empêcher la bonne marche de l’Association, c’est commettre un péché très grave. Si vous ne demander pas pardon, vous qui agissez de la sorte, vous allez le payer.

Voilà Papa DP, mes Gros chefs de l’ASLA OPH, ce que j’avais à vous dire. Dites-leur dès maintenant que
si quelqu’un ne s’acquitte pas de sa quête, qu’il n’aille pas au Mont Kari kari lors de la célébration du 1e anniversaire de la fête de la Rémission des péchés. Si quelqu’un ne paye pas sa quête et qu’il s’entête à arriver ici à Kari kari, au lieu de la bénédiction, c’est la malédiction de Dieu qu’il recevra.  Je dis bien la malédiction de Dieu ! Où iriez vous donc pour l’enlever ? Nous savons que seul Dieu a le pouvoir d’enlever la malédiction, si maintenant c’est ce même Dieu qui vous maudit, qui alors vous enlèvera cette malédiction ? Vous comprendriez donc que si je suis obligé de vous parler souvent, c’est pour vous avertir afin que vous preniez vos dispositions, que vous soyez éclairés et que vous n’alliez pas à la perdition.  

Je crois, Papa DP, que je me suis bien fait comprendre.
Soyez mon Porte parole, faites des copies de ce message et envoyez-les dans toutes les sections du monde entier dans un meilleur délai afin que tout un chacun soit informé.

Je voudrais lever l’équivoque  sur une chose :
ces derniers temps, j’entends des frères et sœurs dire : Guy Émile LOUFOUA CETIKOUABO, LE Rois des rois.

Je ne suis pas le Roi des rois, ce titre est attribué à Jésus Christ. Dans une de mes cassettes, j’avais dit que je suis le Grand Maître de l’OPH et Jésus est le Maître de la vie. C’est donc pour ça qu’il est le Rois des rois et c’est Lui Jésus que nous devons glorifier, Lui notre Dieu Créateur.

Si vous aviez suivi des gens parler du Rois des rois à la Radio, faisant allusion à moi, ce n’était qu’une publicité, c’était un spot publicitaire et ; il est normal que les agents publicitaires fassent leur travail comme il se doit. C’est une publicité qui était diffusée et cela ne veut pas dire que je sois devenu le Rois des rois, non.

Je suis l’Homme de Kibossi, et si vous parlez ainsi de moi, je suis d’accord avec vous. Je suis aussi le Petit Kapita de l’Éternel Dieu, ça vous le savez. Et pour récapituler à ce sujet, je vous dis que je suis le Grand Maître de l’OPH et Jésus est le Maître de la vie, c’est Lui le Rois des rois, pas moi. Je crois que je me suis fait comprendre.

Revenant à ce sur quoi je vous entretenais, je dis que la loi reste la loi.
Dieu a remis tous nos péchés à zéro et il a demandé à ce que l’on construise un édifice à partir duquel les populations à venir seront informées au sujet de ce grand événement universel, Rémission des péchés.  A cette même occasion, c’est-à-dire, tout en effaçant nos fautes, Dieu avait accordé une Nouvelle et très Longue Vie sur terre à tous les hommes. Nous bâtirons donc une stèle en mémoire de ce très grand événement de la Rémission des péchés des hommes du monde entier. A partir donc de cette stèle, les hommes se rappelleront et d’autres vont croire, lorsque vous leur parlerez de cet événement, tout simplement parce qu’ils auront vu le monument mémorial de l’événement, ce grand bien que Dieu a fait aux hommes de la terre.

Si donc quelqu’un ne s’acquitte de sa quête, qu’il reste chez lui, qu’il ne vienne pas à Kari kari lors de la fête anniversaire de la rémission de péchés et je ne sais pas si Dieu va toujours effacer ses péchés. Je ne sais vraiment pas si Dieu va effacer les péchés de cette personne qui n’aura pas versé sa quête, puisqu’elle n’aura rempli la condition exigée. Je réitère e disant que si tu ne paies pas ta quête, je ne sais pas si tes péchés seront effacés ;  je ne sais pas.

Je vous rappelle encore que cette quête prend fin au mois de mars 2008, et que celui qui ne la verse pas ne vienne pas à Kari Kari.

Voilà,  Papa DP, ce que j’avais à vous dire. Prenez ce qui est bien et laissez ce qui ne l’est pas. Je suis Guy Émile LOUFOUA CETIKOUABO, L’Homme de Kibossi.


Message Transcrit et Traduit du Kituba en Français par la
Commission Éducation de la Section de Libreville, Gabon.
Tel : 00241 07 38 18 64 ;  00241 06 72 34 57

mercredi 15 janvier 2014

Un témoignage poignant sur la DIVINITÉ de TARA EMILE

Réf: Journal "Le MONT KARI-KARI, la NOUVELLE JERUSALEM"
N°013 du 28/09/13
Coordination : Secrétariat Général de la JEUNESSE FLOTTANTE

"Un musulman témoigne de la 

DIVINITE de GUY-EMILE LOUFOUA CETIKOUABO"

Un musulman pratiquant nommé Gambou, a rendu témoignage ce dimanche 04 août 2013 au siège de la section de Pointe-Noire à ARARAT, d'un fait vécu témoignant de la DIVINITÉ de PAPA GUY-EMILE LOUFOUA CETIKOUABO en ces termes :

Guy Émile Loufoua Cétikouabo

Dans un rêve, pendant la période de carême, j'ai vu un très JOLI TRAIN, REMPLI D'HOMMES et de FEMMES, bref d'une foule immense. Mais moi, je n'étais pas dans ce train avec ce PEUPLE, j'étais à côté, hors de ce train. Tout à coup, la foule qui était dans ce train se mit à crier "PAPA EMILE! PAPA EMILE! dans le soleil!...." De là où je me trouvais, je ne voyais que le brouillard dans le ciel. Puis quelques instants, j'ai résolu de voir ce qui impressionnait tant la foule qui était dans le train. C'est alors qu'il aperçoit TROIS HOMMES dans le soleil. A l'une des extrémités un HOMME BLANC vêtu en uniforme SALUTISTE remarquable grâce au "S" barrant la croix, insigne des salutistes tel que connu de tous.
A l'autre extrémité, se trouvait également un HOMME BLANC dont je n'arrivais pas à distinguer la couleur de l'uniforme. Au milieu, se trouvait PAPA GUY EMILE LOUFOUA CETIKOUABO vêtu en uniforme de KARI-KARI, comme sur son effigie sur les marinières de PAPA. Mais ce dernier avait l'air TRISTE et son visage semblait un peu DEFORME.
A partir de ce rêve, j'ai enfin CRU en la DIVINITÉ de PAPA GUY-EMILE LOUFOUA CETIKOUABO.


Propos recueillis par le Fr CETI GALOUO SOU ted

mardi 14 janvier 2014

Message du Grand Maître de l'OPH Guy Émile Loufoua au sujet des Marinières

MESSAGE DU GRAND MAÎTRE DE L’O.P.H. 

DU 04/09/2006

I- SALUTATIONS

A mon gros chef Papa DP, Papa Bikindou Bissombolo Jean Pierre.

Bonjour et bonne fête le matin, à midi, à 18h, à 00h, le lendemain matin et éternellement. Je suis Loufoua Cétikouabo Guy Emile Missobélé Bakékolo Babindamana, un pauvre type.

Papa DP, aujourd’hui nous sommes le lundi 04 septembre 2006. Je n’ai pas beaucoup de choses à vous dire. Pour commencer, je salue vivement les frères et sœurs du Congo et du monde entier. Par cette cassette, je voudrais m’adresser à vous Papa DP afin que vous soyez mon porte parole auprès de Maman BUCOBRAZZA et auprès des frères et sœurs du Congo et du monde. Vous ferez passer cette cassette pour que tout le monde comprenne mon message. Vous ferez ensuite des copies que vous enverrez à Pointe Noire, Dolisie, Nkayi, etc.

II- AU SUJET DE LA VENTE DES MARINIÈRES

Je crois que je vous l’avais déjà dit et les frères et sœurs de Louzolo le savent : les marinières, les drapelets et les chapeaux doivent être produits et vendus exclusivement par moi. Cependant, lors du dambage de Madibou, j’ai constaté que des gens ont vendu des marinières, des chapeaux et des drapelets alors que j’avais dit qu’il n y a que moi qui aie le droit de fournir ces objets parce que j’avais vu que c’était la seule activité, et rien d’autre, qui puisse me donner des ressources pour réaliser les travaux de l’association.

Celui ou ceux qui se sont permis, de leur propre chef, de produire des drapelets, des marinières et des chapeaux pour aller les vendre au Dambage d’action de grâce de Madibou sont purement et simplement exclus de mon Louzolo et de mon OPH à compter de cette date lundi 04 septembre 2006. Je ne les connais pas et je n’ai pas besoin de les connaître, puisqu’ils ont désobéi à la recommandation que j’avais donnée et ils ne m’ont pas respecté, alors ils sont exclus de l’Association Louzolo et de l’OPH. Ils se comportent de la sorte, bafouant mes directives parce qu’ils se disent que je ne suis qu’un pauvre type et eux des gros chefs au dessus de moi.

Quand ils entendront cette cassette, qu’ils sachent qu’ils ne font plus partie de mon Louzolo et de mon OPH et qu’ils restent dorénavant chez eux. S’ils s’entêtent à assister aux séances spirituelles de Louzolo, au lieu de recevoir des bénédictions, ils ne seront que de simples figurants exposés à la malédiction. Je ne les reconnais plus parce que je les ai exclus de mon Association et de mon OPH. Dès qu’ils écouteront cette cassette, qu’ils ne s’entêtent plus à venir à nos assemblées spirituelles car s’ils se présentent partout où nous irons, c’est leur problème, Dieu ne va pas les considérer parce qu’ils ont désobéi aux recommandations que j’avais données.

Voilà papa DP, ce que j’avais à vous dire et ceci ne concerne pas que ceux là, non. Cela concerne aussi tous ceux qui, plus tard s’entêteront à faire ce que j’ai dénoncé ici, et cette sanction restera éternelle. Ce que je veux dire c’est que je n’ai pas besoin de les connaître, mais ils sont déjà exclus de mon Association et de l’Organisation dont je suis le Représentant légal ici sur terre. Alors, comme ils se disent connaisseurs de cette voie, s’ils savent comment on fait pour redevenir Membre de l’OPH, ils n’ont qu’à aller se rebrancher eux mêmes. Prenant l’exemple sur l’électricité, je dirais que je vous ai déjà débranché, j’ai enlevé les interrupteurs qui vous donnaient la lumière, vous êtes donc exclus de Louzolo.

Papa BIKINDOU BISSOMBOLO, papa DP, ces gens-là ont toujours agit ainsi depuis longtemps. Que faisaient-ils d’énormes sommes d’argent qu’ils amassaient? Je ne disais rien mais aujourd’hui, je dis qu’ils sont libres de produire ce qu’ils veulent mais, ils n’ont qu’à aller les vendre ailleurs, ou s’ils veulent, ils n’ont qu’à aller ouvrir des magasins en dehors de mon Association. Je ne veux plus voir de telles choses dans les Assemblées organisées par Louzolo. S’ils s’entêtent, cela ne fait rien mais, je les ai exclus de l’Association Louzolo Amour. Dès que vous écouterez cette cassette, que ceux qui ont eu cette idée sachent que je les ai déjà débranchés de notre Organisation. Même si je ne connais pas leurs noms, notre Dieu les connaît. Voilà papa DP, ce que j’avais à vous dire, prenez ce qui est bien et laissez ce qui ne l’est pas. Je suis Loufoua Cetikouabo Guy Émile Missobélé Bakékolo Babindamana, Cigarette avalon Baboya ba linga.

La sœur Biyedi de Pointe-Noire par exemple, c’est auprès de nous qu’elle fait la commande des chapeaux, des drapelets… et nous lui en fournissons. Quant à ceux de Brazzaville, je n’en sais rien. A chaque fête, quand maman Biyedi veut habiller sa chorale telle qu’elle le veut, c’est à nous qu’elle fait la commande, nous lui produisons ce qu’elle veut, elle donne son argent et va habiller sa chorale. C’est peut –être parce que vous ne le savez pas : Lorsque ces gens-là agissent ainsi, cet argent revient à leurs propres poches, oubliant que nous avons des travaux à réaliser au sein de l’Association ! Il y a les travaux du Mont Garizim et ceux de l’hôpital au CMSK qui nous demandent beaucoup d’argent. Papa Tchinona, le pauvre, souffre pour payer les travailleurs alors que quelque part, il y a des gens qui viennent pour vouloir gagner au détriment de l’Association. Je ne puis continuer à tolérer une telle chose. 

Que ceux qui ont des oreilles entendent ! Je ne voudrais plus voir de telles choses lors des manifestations de l’ASLA –OPH. Les gens n’ont qu’à prier leur Dieu, mais s’ils s’entêtent, comme je l’ai dit plus haut, je les aurai déjà débranchés de notre Organisation, de notre Dieu OPH Sébaoth et je les aurai déjà exclus de mon Association parce qu’ils auront désobéi à mes recommandations. Selon eux, ils sont des chefs, libres de se comporter comme bon leur semble, et moi, un pauvre type. Compte tenu de cela, je les enlève de mon Association.

Lorsque je vous vois faire, j’ai l’impression que L’Association Louzolo Amour de Pointe Noire est de moi et l’Association Louzolo Amour de Brazzaville n’est pas de moi. Même si les auteurs de ces actes sont parmi les responsables de notre Association, quel que soit ce qu’ils peuvent bien être, qu’ils sachent que je les ai enlevés de mon association. S’ils veulent, ils n’ont qu’à rester chez eux ou encore, ils n’ont qu’à aller intégrer d’autres congrégations spirituelles. Ils ne sont plus dans mon association parce qu’ils m’ont désobéi car ils se disent que je ne suis rien devant eux. Voilà Papa DP, j’ai beaucoup parlé, je m’arrête par là. Merci, au revoir et à bientôt.

Merci beaucoup Papa Bissombolo. Si tu reçois cette cassette et que tu ne l’envoies pas dans le monde entier, cela te regarde parce que tu seras toi aussi débranché. Je disais donc, même si je ne les connais pas de nom, qu’ils sachent qu’ils sont déjà débranchés.

Papa DP, je reviens pour dire que cette mesure ne concerne pas ceux qui produisent des cassettes et ceux qui écrivent des livres, non. Ici je m’adresse à ceux-là qui sont entrain de produire et de vendre des chapeaux, des marinières et des drapelets. Ceux que je viens d’exclure sont ceux-là qui se sont permis de produire et de vendre des drapelets, des chapeaux et des marinières.

Pourtant les années passées, j’avais dit que si quelqu’un veut vendre nos drapelets, nos marinières et nos chapeaux, il n’a qu’à demander auprès de nos fournisseurs officiels et nous leur ferons des petites commissions après les versements. J’ai cependant constaté que les gens ne veulent pas vendre mes choses, parce que pour eux, le faire serait me rendre riche. Ils préfèrent alors produire ce qui m’est exclusif et les vendre dans mon association, je le refuse cela.

III- USAGE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LA VENTE

Je vous apprends Papa DP qu’avec l’argent généré par cette activité, j’achète du matériel pour l’impression, je paie les fabricants et avec le bénéfice, j’achète d’autres matériels pour de nouvelles impressions, et finalement j’utilise le reste d’argent pour les travaux de l’ASLA.

Actuellement, je suis entrain de construire le dortoir des élèves du Mont Garizim. Ce n’est pas avec l’argent des nsinsanis ou de la biéramycine que je le fais, c’est avec l’argent des drapelets et des marinières que je réalise ces travaux. Ils ont déjà commencé avec la construction du dortoir et ils doivent le terminer avant la rentrée des classes. Avec cet argent, je fais faire les tables-bancs de l’école. Je ne le fais pas avec l’argent des frais de scolarité ou avec l’argent des parents d’élèves, non. Je fais faire aussi des jolis bureaux pour les enseignants de l’école et j’achète les matériaux pour la construction de ce dortoir de 60m de long sur 12m ici à Nzaza Noa.

Avec tout ça, les gens se permettent quand même de faire n’importe quoi. Non, je le refuse ! Celui qui fait la pagaille, je l’enlève de mon association, quel que soit ce qu’il est. Je veux que les gens se tranquillisent dans mon association qui est l’affaire de Dieu. On ne blague pas avec les affaires de Dieu. Celui qui s’entête, il va porter la lourde charge du monde entier sur lui et il le regrettera ce jour-là dans les Cieux.

Je m’arrête par là Papa DP. C’est quand même un peu trop. Dans les églises où ils étaient, ils ne faisaient pas de telles choses, et quand ils viennent à Louzolo, ils commencent à faire n’importe quoi. Papa DP, je refuse cela.

Message transcrit et traduit du Kituba en français
Par la Commission Education de la section de
Libreville - Gabon