samedi 10 septembre 2016

Interdiction Formelle d'aller prier dans d'autres églises

Interdiction Formelle 
d'aller prier dans d'autres églises
Association Louzolo "Amour" OPH 

Message à la Sr Mbila Août 1997

Si je m’adresse à vous aujourd’hui c’est parce que j’ai entendu des mauvaises choses au sujet de vous, des choses qui se passent à la section de Kibossi et dans notre Association. Par rapport à cela, j’ai tenu à vous éclaircir sur ces faits et vous donner des directives. 

Ma très chère sœur Présidente, permettez-moi de vous ordonner ceci : je vous demande de faire des enquêtes, si après enquêtes il vous revient que certains frères et sœurs de la section continuent à aller prier dans d’autres églises, vous les ferez asseoir pour leur donner ces nouvelles directives, ci-après, que nous avons prises à Louzolo à ce sujet.

Ils doivent savoir qu’il n’est pas interdit aux frères et sœurs d’aller prier là où ils le veulent, Dieu ayant créé l’homme libre. Je veux tout simplement dire que l’homme est libre de choisir là où il veut aller prier. 

Il est vrai que Dieu a créé l’homme libre, il est aussi vrai que nous sommes tous des enfants de Dieu mais, sachez que Dieu commence à agir, à travailler véritablement en l’homme lorsque celui-ci commence à Le prier sincèrement. 

Je vous ai toujours dit que notre Association est dirigée et canalisée par Lui-même Jésus Christ. L’enseignement que donne l’Association Louzolo Amour découle de la mission sécrète que Jésus Christ avait confiée à ses apôtres. Qu’est ce que cela veut dire ?

La mission de Jésus avait deux faces : d’une part, il parlait en public en un langage voilé et caché, et d’autre part, Jésus parlait clairement en un langage simple à ses disciples et apôtres, une fois retirés de la foule. C’est pour dire que lorsqu’Il se retrouvait devant des grandes foules, Jésus utilisait des paraboles et Il parlait d’autres choses. Et quand Il était avec ses apôtres et disciples, il leur parlait différemment et clairement. Il ne leur parlait pas en parabole, et rien d’utile ne leur était caché, chose qu’il ne faisait pas lorsqu’il se retrouvait dans des foules devant les Docteurs de la loi, les Prêtres, les Pharisiens. ( Matt.13 : 10 – 16 )
L’OPH est donc cette mission sécrète qui a été révélée et enseignée exclusivement aux apôtres. L’association Louzolo amour qui est l’habit de l’OPH est donc le porte-flambeau de cette mission sécrète de Jésus Christ.


Le jour où Dieu m’avait choisi pour continuer cette mission sécrète de Jésus Christ, IL m’avait donné des lois dont la principale stipule que « Je ne dois jamais faire ou penser du mal de qui que ce soit. Le jour où je le ferai, à la seconde même, je serai un homme mort. » Ils m’avaient dit que le jour où je penserai du mal de quelqu’un, le jour ou je ferai du mal à quelqu’un, ils m’élimineront eux-mêmes.

La Mission qu’ILs m’avaient confiée consiste à poursuivre l’œuvre sécrète de Jésus Christ, les choses qui étaient cachées au public mais révélées aux apôtres.
Je venais de dire plus haut que Jésus Christ est Lui-même le vrai Chef de l’Association Louzolo Amour OPH. Puisque c’est lui le vrai Patron de Louzolo OPH, comprenez donc que Le chemin, La vie et la Vérité ne peuvent se trouver que dans les milieux qui ont pour vrai chef Jésus Christ Lui-même.

Revenons sur  le but même de ce message : Je voudrais tout d’abord vous rappeler qu’il y a de cela deux ou trois années, j’avais signé une note circulaire qui stipulait que les frères et sœurs de l’Association Louzolo Amour OPH ne devraient plus aller prier dans d’autres religions ou congrégations spirituelles. Puisque l’homme est libre, s’il y en a qui veulent aller prier ailleurs, qu’ils partent, mais qu’ils sachent qu’ils ne doivent plus revenir à Louzolo Amour OPH car ils ne seront plus reçus dans notre Association Louzolo Amour OPH. 

S’il vous arrivait des problèmes ou même la mort dans votre instabilité spirituelle, nous n’aimerions pas qu’on dise que c’est Louzolo OPH qui vous a tué, ou qui vous a sacrifié ou encore que c’est chez nous où on vous a jeté le mauvais sort. A Louzolo OPH nous ne faisons pas des sacrifices humains, Louzolo n’ensorcelle pas car notre Dieu Jésus Christ n’a pas besoin du sang humain pour travailler puisque c’est Lui-même qui avait créé l’homme. 

Vous devriez donc comprendre qu’avec toutes les pierres qui sont lancées sur nous, si malheur arrivait à un ancien adhérent de l’Association qui aurait fait la navette entre une autre congrégation et Louzolo, les gens se mettront encore à parler du mal de nous et à jeter l’anathème sur notre Association. Avez vous oublié ce que Jésus avait dit ? « Si tu es avec moi, je suis avec toi. Et si tu me lâches, moi aussi je te lâcherai. »  


Comprenez que quand quelqu’un est à Louzolo, Dieu est avec lui. Dès qu’il quitte Louzolo, il n’est plus sous Leur responsabilité car Dieu a dit : « Tu n’adoreras pas d’autres dieux » et IL ajoute : « Je t’ai délivré de la misère et de la souffrance, tu n’adoreras que moi ton Dieu car c’est moi qui t’ai créé et je suis un Dieu très jaloux. »

Je répète que l’homme est libre de faire ce qu’il veut, et d’aller prier là où il veut. J’aimerais seulement vous dire ceci : si après enquête vous constatez qu’il y a des frères et sœurs qui font des va-et-vient entre Louzolo et d’autres congrégations religieuses ou spirituelles, je vous ordonne de les exclure de nos rangs. De telles personnes ne doivent plus jamais réintégrer nos rangs. Elles ne doivent plus être reçues au sein des sections de notre Association.

Je réitère en disant qu’il n’est pas interdit aux frères et sœurs d’aller prier là où ils veulent, ce n’est pas mauvais que d’aller prier là où l’on veut car tous nous faisons le travail de Dieu. Seulement chez nous à Louzolo, nous avons une loi qui dit que les adhérents de l’Association ne doivent plus aller intégrer d’autres congrégations religieuses ou spirituelles. 
Si donc vous constatez, après enquête, que de telles choses se passent dans votre section, je vous ordonne, ma Sr Présidente, d’exclure purement et simplement les auteurs de ces actes de la section, même s’il s’agit de la femme, de l’enfant, de la sœur ou du frère d’Emile (Le Président Fondateur). 

J’ai toujours dit que c’est Dieu Lui-même qui m’avait confié cette mission, ce que je fais est son travail. Même si l’Association se vidait de tous les frères et sœurs qui iront probablement intégrer d’autres congrégations, Dieu le propriétaire de l’Association va Lui-même envoyer des vrais Hommes qui viendront Le servir en vérité en son sein.

Dès que vous allez ailleurs, vous n’avez plus la protection de Dieu car Il n’est plus avec vous. Et quand le malheur vous arrivera, vous irez dire partout que vous faisiez partie de l’Association Louzolo OPH,  c’est donc Emile qui vous aurait ensorcelé ou encore, que c’est Louzolo qui vous aurait jeté le mauvais sort. 

Comprenez une bonne fois pour toute qu’Emile n’ensorcelle pas les gens. Je tiens ma mission de Jésus Christ Lui-même. Si vous aviez connaissance de ce que j’avais vu le jour où IL me confiait la mission, vous ne devriez pas prendre ce que je dis pour de la blague. Je ne puis aussi vous raconter ce que j’avais vécu ce jour là puisque cela me concerne personnellement. Si donc vous continuez à tenir des propos du genre : Emile est sorcier, il a ensorcelé …, c’est simplement parce que vous n’avez pas connaissance de ce qui s’était passé le jour où Jésus m’avait confié la mission. 

Cela me fait pitié d’entendre de telles choses mais, que ceux qui racontent de tels mensonges sachent qu’ils le paieront devant Dieu. Tous ces hommes qui m’accusent de sorcellerie, qui racontent du n’importe quoi sur moi paieront pour tout ce mal devant Dieu qui est le Chef de ma mission. 

Dieu m’avait dit ce jour là : La mission que nous te confions consiste à enseigner l’amour, apprendre aux hommes de pratiquer l’amour sincère afin qu’ils s’aiment et qu’ils soient unis. Tu ne devras en aucun cas faire ou penser du mal de qui que ce soit car le jour où tu le feras, toi Emile, tu mourras. 

Pour revenir sur l’ordre que je vous ai donné, vous ne devez plus recevoir ceux qui font ce vagabondage dans notre section. S’il m’arrive de constater que vous ne voulez pas exclure de nos rangs les auteurs de ces actes sous prétexte qu’ils seraient vos enfants, vos frères ou vos sœurs, ma présidente, c’est vous-même que j’exclurai pour complicité et pour insubordination. 

Pour terminer, Je réitère que si après enquête vous constater qu’il y a des frères et sœurs qui font des va-et-vient entre Louzolo et d’autres congrégations, rayez-les purement et simplement de nos effectifs. Vous leur direz que c’est Le Président Fondateur de l’Association Louzolo qui l’a ordonné.
Message a' la Sr Mbila Août 1997

jeudi 8 septembre 2016

20 Mai 1992 Point de Départ vers le Perfectionnement Constant - NC 15 du 02 Dec 1999

Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO
Grand Maître de l'OPH
Président Fondateur de
L’Association Louzolo  -  Amour
Association de Bienfaisance A Caractère Spirituel
AMOUR - UNITE - PAIX
Siège Social    :  Kibossi-Gare
Boîte Postale   :  Kibossi-Gare
Téléphone        :  6
République Du Congo

Comité Directeur
2 rue Delamart - Moukondo
B.P. 1062 Brazzaville  Tél. 82-10-44
N°015/GELC/GM-OPH/PF-ASLA-/AB-CSP/CD/B.99 
 Brazzaville, le 02 Décembre  1999
NOTE  CIRCULAIRE
 à l’attention de tous  les Frères et Sœurs 
en Christ du Congo et du Monde

Objet : Célébration de la fête de l’implantation de la grande et terrible
        Lumière du Dieu Tout Puissant au Mont Kari-Kari.

      Mes bien-aimés dans le Seigneur,

     Je vous adresse la présente Note Circulaire parce que je constate que vous n’êtes pas toujours attentifs à l’Enseignement et aux actes que l’Organisation produit autour de nous. Si réellement vous étiez attentifs, vous comprendriez déjà la profondeur des messages et actes de notre Dieu et votre conduite aurait fondamentale changé.

      Je ne reviendrai plus sur les rappels au sujet de ma Mission, car je vous ai toujours dit que je suis moi, Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, le MISSIONNE du Christ Jésus et que je n’ai de comptes à rendre à personne si ce n’est à Celui qui m’a envoyé. Toutefois à vous mes Bien-aimés, j’ai le devoir de vous éclairer sur les grandes Vérités qui ont trait à la vie et à la conduite. C’est en effet, cela la volonté de Notre Dieu.

     Je voudrai donc vous parler encore une fois de la Grande et Terrible Lumière que notre Dieu, le Dieu Tout Puissant, Créateur du ciel et de la terre a implanté le 20 Mai 1992 de 20 Heures 00 à 03 heures 00 au Mont Kari-Kari dans le petit village appelé KIBOSSI en République du Congo Brazzaville. Parlant de cette Lumière les années passées, j’avais expliqué avec force de détails que l’implantation de la lumière au Mont Kari-Kari par Dieu Lui-même est un très Grand Evènement pour le salut de l’humanité entière. Pour que vous compreniez que c’est un événement, je vous ai appris que l’implantation de la Lumière à Kari-Kari est le Second Evènement que vient de réaliser le Dieu Créateur de toute chose, dans le monde entier, après celui de la naissance de Jésus Christ, il y a bientôt 2000 ans. J’avais également expliqué comment cela s’était passé et quels ont été les témoins oculaires de cet Evénement. Je crois que vous détenez encore les éléments sonores de mes prédications, sans oublier le travail laborieux de Roi David en traduisant en chanson la plupart de mes messages relatifs à cette Grande Lumière.

     Malgré tout cela, je constate malheureusement que les frères et sœurs n’accordent pas une attention particulière à cette date du 20 Mai 1992. Ils n’en parlent même pas assez et surtout ne méditent pas sur tous les messages qui se rapportent à ce grandiose Evénement. Cette date est en vérité très importante pour tout le reste de notre existence ici sur terre.

     En effet, nous voyons bien que beaucoup de messages qui ont accompagné cet Evénement ; et d’autres qui se sont succédés, nous révèlent que ma Mission a pris un tournant décisif ; pour la réalisation du plan de salut de Dieu pour l’Humanité et par conséquent de la vie spirituelle de tous les chrétiens du monde en général et de mes Bien-Aimés LOUZOLIFIES en particulier.
    
     Pour ne citer que quelques uns de mes messages, je retiendrai à titre de rappel celui de la Paix. J’avais dit : « l’Éternel Dieu tout-Puissant a montré et a accordé la Paix et la Vie Éternelle à tous les hommes. « Ensuite il y a  eu le message suivant : « voici le document qui explique tout » une main avais-je dit, était sortie des nuées et me tendait un document. Une voix s’adressant à moi, me donnait le message ci-dessus. Enfin je vous avais transmis ce message dans le document dans lequel se trouvait la carte du monde. La révélation qui m’a été faite, c’est que, ce que j’ai déjà fait est encore peu par rapport à ce qui me reste à faire.

     Avant de terminer ce rappel des messages qui se sont succédés après l’implantation de la lumière, je vais revenir particulièrement sur un message, qui, à mon avis, est d’une importance capitale pour les Frères et Sœurs, car il se réfère à la conduite que devrait adopter les frères et sœurs en Christ. Ce message vous le savez très bien est le suivant : « Tout est libéré, mais qu’il balaie, balaie leur maison ».

     Pour ma part, ce message nous interpelle à, non seulement faire attention à l’enseignement, mais surtout à s’engager davantage dans ce travail de métamorphose de la nature humaine. Vous comprenez bien que la date du 20 Mai 1992, ou la Journée du 20 Mai vous impose des nouvelles habitudes. Cette date doit donc être considérée comme un point de départ vers le perfectionnement constant de nos caractères et non plus comme une singulière date à négliger.

     En ce qui concerne la Grande et Terrible Lumière, la Bible nous en parle d’une manière très édifiante. Il y a, en effet plusieurs passages dans la Bible qui parlent de la Lumière de Dieu, mais je ne citerai que quelques uns qui la définissent et la décrivent, afin de vous aider à comprendre un peu ce qui se passe en ces temps-ci autour de nous. Lisons le témoignage que fait l’apôtre Paul au Roi Agrippa pour sa défense lorsqu’il était arrêté. Il décrit la vision qu’il a eue sur la route de Damas comme suit : « Vers le milieu du jour, ô roi, je vis en chemin briller autour de moi et de mes compagnons de route une lumière venant du ciel, plus brillante que le soleil. Nous sommes tombés par terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue Hébraïque : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il est dur pour toi de regimber contre les aiguillons. Je répondis : Qui es-tu Seigneur ? Et le Seigneur dit : Moi, je suis Jésus que tu persécutes » (Ac. 26 : 13-15).

     Ce passage nous montre bien que Jésus s’est révélé à Paul par la Lumière. C’est une forme de la manifestation de Dieu aux hommes. Elle est un symbole de la Présence de Dieu.

     L’apôtre Jean dans son Evangile au chapitre 8 au verset 12 dit ce qui suit : « Jésus adressa à nouveau la parole à la foule et dit : « Moi, Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie ». Jésus dit aussi : Pendant que je suis dans le monde, Je suis la lumière du monde » (Jn. 9 : 5). Nous comprenons donc que Jésus Christ, Seigneur et Sauveur du monde est la lumière et se manifeste aux hommes par la lumière.

     Cependant, lorsque Jésus rassure la foule en disant que celui le suivra aura la lumière de la vie, Il fait allusion à l’enseignement sur la loi et les prophètes qu’Il est venu accomplir et à sa Présence aux côtés de tous ceux qui croient en lui.

     Le prophète Esaïe transmettant les messages de l’Eternel au peuple d’Israël dit : « Donne-Moi ton attention, Mon peuple ! Ma nation, prête-Moi l’oreille ! Car la loi sortira de Moi, et Je ferai jaillir Mon Jugement pour être la Lumière des peuples (Esaïe 51 :4). Ainsi, en disant à la foule que celui qui me suivra aura la lumière (Mt 5 : 14) Jésus signifiait par là que non seulement Il instruira tous ceux qui croiront en Lui et accepteront de le suivre, aussi, Son Père et Lui-même viendront demeurer chez eux et seront avec eux pour témoigner Jésus jusqu’à la fin des temps (Mt 28 : 20).

     Frères et Sœurs en Christ, la lumière qui est donc implantée à Kari-Kari nous concerne en premier lieu, nous qui avons signé nos textes d’engagement pour suivre Jésus et marcher selon Sa volonté. Nous ne devons pas donc négliger une date aussi importante que celle là. C’est un jour événementiel. Ce jour est en fait la confirmation des promesses d’amour et du salut de Dieu pour les hommes. Je précise en disant que : si l’Eternel Dieu Tout-Puissant n’avait pas implanté Sa Lumière (Grande et Terrible) à Kari-Kari, dans un petit village, il ne serait pas nécessaire de construire une belle cité en ce lieu et du coup la fête des 23, 24 et 25 Décembre qui rappelle l’ouverture de cette cité du Mont Kari-Kari, que nous célébrons chaque année depuis 1995, n’aurait pas de raison d’être. Cette fête existe parce que Dieu a accompli en ce lieu un acte de très haute portée spirituelle qu’aucun humain ne peut comprendre.

     A Kibossi Gare, au Mont Kari-Kari, Dieu appelle tous les hommes du monde entier à venir là pour  L’adorer, Le glorifier, afin d’obtenir ce dont ils ont besoin.
    
     L’information que je vous livre aujourd’hui est la suivante : Compte tenu de tout ce que Notre Dieu d’Amour et de Paix a réalisé au Mont Kari-Kari, dans la nuit du 20 Mai 1992 de 20 Heures 00 à 03 Heures 00 en implantant Sa grande et Terrible Lumière. Je vous informe que cette Journée du 20 Mai sera désormais célébrée chaque année, de génération en génération dans l’Association LOUZOLO « Amour » à partir de l’an 2000

     Voilà Frères et Sœurs en Christ, mes gros « KALAKAS »,l’information que je tenais à mettre à votre disposition. Je demande aux Présidents Adjoints des sections et Sous Sections de bien commenter cette note Circulaire et de la distribuer à tous les frères et Sœurs  en Christ.

     Que le Dieu très Haut nous bénisse tous. 

Votre frère en Christ,
le Jardinier du Christ Jésus

Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO
P.O. Le Premier Président, Fondé de Pouvoirs,


Antoine YOULOU

Un véritable Louzolifié ne travaille pas pour semer la division _ NC 24 du 20 Juin 1990

Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO            
PRESIDENT FONDATEUR DE L’ASSOCIATION LOUZOLO « AMOUR » 
ASSOCIATION DE BIENFAISANCE
SIEGE SOCIAL : KIBOSSI-GARE
BOITE POSTALE : KIBOSSI-GARE
TELEPHONE 6
REPUBLIQUE POPULAIRE DU CONGO
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
N°024/GELC/PF/ASLA/AB/90                  
                                                                                                      Kibossi, le 20 juin 1990


NOTE CIRCULAIRE A TOUS
 LE GRAND MAITRE DE L’OPH

      LES FRÈRES ET SŒURS DU
           CONGO ET DU MONDE

 Frères et Sœurs,

       J’éprouve un réel plaisir et une joie toute particulière, tout simplement parce que mon amour pour vous, mes bien-aimés dans le Christ, est tel que je ne cesse nuit et jour, de faire mention de vous dans toutes mes prières. Je demande continuellement à notre Dieu de vous garder, de vous illuminer,  de vous donner l’esprit d’humilité, de douceur, de patience et surtout d’amour afin que vous appreniez à  vous supporter les uns les autres et que vous vous efforciez de conserver l’unité, la paix, l’harmonie entre vous. En effet, vous et moi, nous n’avons qu’un seul Dieu, qu’un seul Père, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, Lui qui est au dessus  de tous, lui le père des lumières, le Père Eternel.

       Cependant, malgré mes exhortations, mes conseils, je constate, avec beaucoup de regrets qu’il y a encore parmi vous des frères et sœurs qui ne veulent pas marcher d’une manière digne et exemplaire au sein de notre Association ou de notre OPH.

       Un « Louzolifié », comme je l’ai toujours dit, doit avoir une conduite opposée aux mœurs corrompues de tous les jours; il ne doit pas marcher selon la vanité de ses pensées ou de ses imaginations. Un véritable « Louzolifié » ne travaille pas pour semer la division entre les frères et sœurs. Ayant revêtu l’homme nouveau, il doit mener une vie charitable, à l’exemple du Christ qui nous a aimés et qui s’est livré Lui-même pour nous.

       Que se passe-t-il ? Il se passe, qu’il y a parmi nous des gens qui s’érigent en séducteurs et qui par de vains discours, retardent l’évolution des frères et sœurs de notre communauté spirituelle. Ces gens mal intentionnés veulent abolir la loi de Dieu, en proclamant tout haut, que les « bimoko » que nous organisons en vue de connaître et d’approfondir la Sainte Parole de Dieu sont sans importance. Selon eux, les Saintes Écritures ne peuvent rien apporter à la vie spirituelle des frères et sœurs. Seul le dambage, pensent-ils constitue l’activité spirituelle valable, susceptible de faire progresser les clients confirmés, les membres et membres confirmés dans la connaissance de Dieu et de sa volonté. Par contre, il n’y a rien à gagner  lors des séances des bimoko: Voilà en quoi consiste le raisonnement de ces soi-disant spirituels, alors qu’ils prouvent eux-mêmes, par leur façon de raisonner, qu’ils ont l’intelligence obscurcie et qu’ils sont pitoyablement étrangers à la vie même de notre OPH, à cause  de l’ignorance dont ils font preuve et de l’endurcissement de leur cœur.

       Quant à vous, mes frères et sœurs, soyez vigilants et marchez comme des enfants de lumière. N’écoutez pas les aventuriers qui se plaisent à semer le désordre et la confusion dans nos milieux. Ils sont les agents de satan, qui comme vous le savez, est à l’oeuvre partout. Vous ne devez pas prendre part à leurs causeries, car elles constituent des oeuvres infructueuses des ténèbres, et sont la base des malentendus, des suspicions entre les frères et soeurs.

       Depuis un bon moment, notre Association connaît la paix et la tranquillité. Voila maintenant que la mauvaise foi commence à éclater à nouveau à cause de ces faux docteurs qui nous côtoient et qui veulent détruire le travail patient de plusieurs années que nous avons réalisé par la force, la grâce et l’assistance de l’Esprit-Saint. L’apôtre Paul l’a prédit: « ... Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez embrassé, sachez que ceux qui vous divertissent ainsi sont de faux apôtres, des  ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de  Christ. » (2 corinthiens 11: 3-4).

       De même, mes frères et soeurs, ces gens qui font la navette un peu partout, qui quittent le Congo pour aller semer la zizanie auprès des frères et soeurs qui évoluent dans d’autres pays, ces gens là, dis-je cherchent à séduire l’esprit et le coeur de ceux qui sont encore fragiles.
      
       Mais permettez-moi de vous dire que les bimoko sont très importants, car c’est au moyen de ces mêmes bimoko que nous apprenons la parole de Dieu et que nous connaissons sa volonté. Comment l’homme peut-il connaître Dieu, sa parole et sa volonté, s’il ne prend aucun plaisir à assister aux séances, aux réunions aux entretiens sur la Bible, qui est, pour le louzolofié un livre de haute importance ? Moi qui suis salutiste de naissance, j’estime pour ma part, qu’aucun livre n’a d’importance égale à celle de la Bible. En effet, c’est de la Bible que découle tout l’enseignement de notre OPH. Aussi, elle constitue, à elle seule, la règle divine de la foi et de la vie d’un croyant. Si donc, un frère, une soeur de notre Association ou de notre OPH, veut comprendre ce que demande notre très chère Organisation, ce frère ou cette soeur doit s’intéresser aux bimoko, car à travers ces séances ou ces retrouvailles spirituelles, on apprend à assimiler les vérités divines et à connaître la volonté du Seigneur.

       Connaître quelqu’un, c’est entrer en relations personnelles avec lui. De même, on connaît Dieu lorsqu’on est en contact permanent avec sa Parole, lorsqu’on entre dans son Alliance et lorsqu’on est peu à peu introduit dans son intimité. Or, c’est à travers la Bible que Dieu se fait lui-même connaître. Il révèle à l’homme ce qu’il est à travers les Saintes Ecritures. En réponse, un spirituel digne de ce nom devrait connaître son Dieu, être à lui dans l’amour vrai. Pour y arriver, les bimoko s’avèrent indispensables, car sans ces séances, on s’égare et on devient incapable de connaître les voies de Dieu. Si nous péchons souvent et si nous n’éprouvons aucune crainte respectueuse de notre Dieu, c’est bien parce que nous le méconnaissons en négligeant les conseils qui se donnent au siège lors des bimoko.

        Il est vrai que les dambages nous rapprochent aussi de Dieu, et que par eux, nous exprimons notre gratitude, notre reconnaissance à l’Eternel. Mais rien ne peut remplacer la Parole de Dieu. Cette vérité je vous l’ai toujours répétée à satiété mais on trouve toujours, dans nos milieux des éléments réfractaires, ceux-là qui ne veulent pas écouter le « mbuankanda » que je suis; parce qu’ils estiment qu’ils connaissent plus que les autres et qu’ils n’ont pas besoin d’être instruits par Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO.

        A ceux qui veulent cependant m’écouter, je leur propose ce beau passage de l’apôtre Paul : « Que personne ne vous séduise par de vains discours car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion. N’ayez donc aucune part avec eux. » {Ephésiens 5: 6-7)

        Pour conclure sur ce point bien précis, je voudrais que vous sachiez, mes frères et soeurs, qu’assister aux bimoko constitue pour un vrai louzolifié, un devoir, et non une corvée car c’est au moyen de ces séances que notre vie spirituelle se consolide et s’affermit. C’est l’amour pour son Dieu et son Organisation qui devrait inciter les frères et les soeurs de l’OPH à lire la Bible et à être présents aux séances des bimoko, puisqu’à chaque séance de kimoko, nous apprenons ce que Dieu veut et attend de nous. A chaque séance de kimoko également nous venons rencontrer, en esprit, notre Seigneur Jésus-Christ. Que ceux qui sont essoufflés laissent les frères et soeurs de bonne volonté assister aux bimoko. Frères et soeurs, demeurez fermes dans le Seigneur et rappelez-vous le message de cette année 1990, qui nous invite à la vigilance.

      J’éprouve également une grande tristesse lorsque je réalise que beaucoup de frères et soeurs n’ont pas encore compris ce que c’est la notion de hiérarchie. Nous disons tout haut que nous sommes un en Christ et que la vie que nous menons est une vie de communion constante avec le Seigneur. Mais la réalité nous prouve le contraire. Notre vie est au contraire caractérisée par l’hypocrisie, la haine et la jalousie. Je veux dire que nous n’aimons pas encore notre prochain, que l’amour des autres que je vous recommande tous les jours, n’est pas encore répandu dans vos coeurs.

     Partout où il existe des Sections ou des Sous-Sections, il existe également des Responsables, des Présidents de ces Sections ou Sous-Sections. Aussi, il est formellement interdit de se comporter en anarchiste ou en rebelle, en méprisant l’autorité mise en place par Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, et cela, à tous les niveaux. Prenons un exemple :

      A Paris, nous avons une Présidente. Celle-ci a été bel bien nommée par le Président Fondateur Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, Représentant unique et légal de l’OPH. A ce titre, tous les frères et soeurs qui sont sous sa gouverne doivent lui obéir en toutes choses, s’il est vrai que nous sommes des spirituels ! A ce titre également tout courrier, toute correspondance, tout document ayant trait à l’Association, à l’Organisation PH et qui doit parvenir au sein de sa Sous-Section de Paris, devrait normalement et logiquement transiter, en tout premier lieu, par la Présidente de ladite Sous-Section. Il ne peut en être autrement puisque c’est la Présidente de la Sous-Section qui a reçu du Président Fondateur le pouvoir d’encadrer les frères et soeurs de Paris qui évoluent dans la Sous-Section dont elle est responsable.

     Hélas! C’est la pagaille que je constate, une pagaille qu’on ne peut concevoir dans un milieu spirituel comme le nôtre. Certains frères et soeurs, au niveau de Brazzaville, sous prétexte qu’ils occupent au sein de l’Association, une parcelle de responsabilité, prennent la liberté, de regrouper, les courriers, les correspondances, les documents, les notes circulaires que je rédige et que je signe, pour les envoyer à Paris, non pas à la Présidente de la Sous-Section n° 1, mais de façon individuelle, clandestine et indisciplinaire, aux frères et soeurs de leur choix. L’envoi des documents se fait alors par relations. Depuis Paris, on reçoit des documents parce que on a des connaissances au Congo, parce qu’on s’entend bien avec tel ou tel frère, avec telle ou telle soeur, de préférence un frère ou une soeur revêtu d’une certaine autorité au niveau de Brazzaville. Du même coup, ces frères et soeurs de Brazzaville, qui se disent des spirituels, oublient les notions les plus élémentaires en matière de spiritualité. Ils oublient qu’il y a à Paris, une Présidente, nommée officiellement par le Président Fondateur, à qui il revient de recevoir, avant tout le monde, tout courrier ayant trait à l’Association.

       Aussi, pour que règne le bon ordre dans notre Association, il est urgent de revenir à cette notion de hiérarchie, de peur de connaître une sorte d’enthousiasme religieuse, qui n’est autre qu’un zèle amer, se manifestant de façon inintelligible et qui, à la longue, risque de causer un tort considérable à notre communauté spirituelle.

       A partir du moment où, je nomme un frère ou une soeur pour un besoin d’encadrement ou d’édification, je désire que ce frère ou cette soeur soit respectée. Dans le cas contraire, en manquant de respect à un frère ou à une soeur, nommé par le Président Fondateur, on manque automatiquement du respect à Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO. C’est là une forme de désobéissance et de rébellion camouflée contre moi et contre l’OPH.

    Nul n’a le droit de mépriser un frère ou une soeur dans l’exercice de ses fonctions. Dans l’Association Louzolo et dans l’OPH tout reste soumis à une hiérarchie. Les Présidents des Sections ou Sous-Sections, à quelque lieu où ils se trouvent, sont mes délégués ou mes collaborateurs immédiats. Ils participent donc eux aussi, à une forme d’autorité, comme le montrent les consignes recueillies dans les épîtres de Paul, notamment dans 1 Tim. 4: 11-12 où il écrit: « Déclare ces choses et enseigne les. Que personne ne méprise ta jeunesse... ». Les Présidents des sections ou sous-sections, à quelque niveau qu’ils soient, méritent donc notre respect, car ils ont autorité sur les frères et soeurs qu’ils encadrent, ils ont des responsabilités en matière de liturgie et d’enseignement doctrinal. C’est là une délégation des fonctions, dévolues primitivement aux Apôtres et qui sont en cours d ’évolution jusqu’à nos jours.

      Soyons donc, chers frères et soeurs, des spirituels dignes et obéissants. Ce comportement que je viens de dénoncer plus haut, de la part des frères et soeurs qui foulent au pied la notion de hiérarchie, est contraire à l’amour. Dans Louzolo et dans l’OPH, l’amour doit être la règle principale de notre vie. Or, cet agissement, favorise la désunion, la division et la mésentente. Nous disons chaque jour que nous suivons Jésus. Mais, dites-moi, comment est-ce que les gens du monde connaîtront que nous suivons effectivement Jésus ? N’est-ce pas en vivant une vie d’amour ? Or, en bafouant l’autorité d’un frère ou d’une soeur, en incitant les autres à manquer de respect à un frère ou à une soeur, n’est-ce pas là un comportement contraire à celui d’un Louzolifié ? Qui suivons-nous alors ? Le Christ ou satan ? Pour suivre  Christ, il faut avoir de l’amour, du respect pour autrui. L’apôtre  Jean dit: « Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. » (1 Jean 4: 7-8).

       Que ceux qui créent l’esprit de rébellion se ressaisissent et qu’ils sachent que cette façon d’agir est contraire à l’amour. Créer un climat de désordre dans une sous-section, c’est se rebeller contre Dieu. Or, nous savons que la rébellion contre Dieu est cause de malheur et de malédiction. Abandonnons l’esprit d’égoïsme, de surestimation de soi, abandonnons la soif de puissance, le mépris des autres. Ce sont des agissements anti-louzolo, car ils caractérisent la nature humaine irrégénérée. C’est prouver, encore une fois, qu’on est animé de l’esprit du monde, dont satan est le prince.

        Permettez-moi encore une fois, de revenir sur ce vice qui mine dangereusement notre Association: le MENSONGE. Oui! le Mensonge fait des progrès alarmants dans notre milieu et c’est très inquiétant. Par la même occasion, je mets en garde, tous ceux qui, pour être admirés par leurs adeptes, se plaisent à mentir sur le nom de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO.

       Je vous apprend qu’il y a un frère, dont je préfère taire le nom, qui profite de ses voyages à l’étranger pour aller dire aux frères et soeurs, qu’il me connaît personnellement pour avoir vécu longtemps avec moi au Congo, et pour m’avoir côtoyé depuis Pointe-Noire. Et, selon ce même frère, jusqu’à ce moment précis, il connaît bien Emile à cause des contacts permanents qu’il a eus avec moi. C’est le message qu’il va répandre à l’étranger, notamment dans la ville de Paris.

       Frères et soeurs, nous devons nous entendre sur les termes. Ce frère qui prétend dire qu’il me connaît pour m’avoir côtoyé est-il capable d’en faire la démonstration devant les autres frères et soeurs ? Je crois qu’on peut affirmer que l’on connaît quelqu’un lorsqu’on entretient avec lui des contacts permanents, sûrs, profonds, solides et durables. Celui-là qui dit tout haut qu’il me connaît, possède-t-il des références qui justifient ses propos ? Où m’a-t-il connu ? Quand m’a-t-il connu et pendant combien de temps m’a-t-il côtoyé ?

       Il suffit, et pourtant, de lire la Bible pour se rendre à l’évidence qu’elle établit que le mensonge est contraire à la loi que Dieu a donné aux croyants, à tous ceux qui veulent vivre en véritables spirituels! S’il est vrai que nous aimons notre Organisation, s’il est aussi vrai que vous m’aimez, que chacun de nous s’efforce alors d’observer les lois et les enseignements du Christ. Mais je constate que nous sommes plutôt de grands hypocrites, que nous manquons de sincérité et d’amour envers le prochain. En cultivant ainsi le mensonge, nous devenons esclaves de satan et, du même coup, Dieu nous met à l’écart, car il ne peut longtemps tolérer de garder dans son Organisation, des esprits aussi méchants et corrompus.

       Il est certes vrai que je connais certains frères pour les avoir rencontrés quand je recevais. D’autres m’ont vu à Kibossi pendant les dambages. Mais ces quelques occasions de rencontre ne signifient pas forcément que ceux que je recevais me connaissent; de même, le fait de m’avoir vu lors d’un dambage à Kibossi n’est pas une raison suffisante pour dire que les gens me connaissent.

       Même moi qui vous parle en ce moment, je ne puis affirmer que je ne me connais pas personnellement, car bien que je sois un homme, je suis tout de même différent des autres hommes, je ne dépends pas de moi-même: je suis téléguidé et cette vérité n’est pas de moi, mais de l’Organisation elle-même: je n’y peux rien, comprenez cela tel que je vous l’annonce. Je suis alors surpris d’apprendre que ce frère me connaît alors que je ne me connais même pas moi-même. Pendant que je m’évertue, dans mes prières, à demander à notre Dieu que tous les frères et soeurs soient unis, sincères et véridiques, certains éléments gênants, supports de satan veulent entraîner les frères et soeurs à être sur le qui-vive. En réalité, ils poursuivent la destruction, l’anéantissement de Louzolo.

       Un Louzolifié doit haïr le mensonge, car mentir, c’est faire du tort au prochain et à toute la communauté. Et pourtant, dans Luc 6: 31, il est écrit « Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. » Qui peut accepter que l’on mente sur son nom ? A notre tour, ne mentons pas sur le nom de Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO, sinon nous aurons un jour à le regretter. Le but que je poursuis est que vous grandissez en stature et vous parveniez à la maturité du Christ. Mais pour croître convenablement, nous sommes obligés de connaître et d’observer certaines lois. Lisons beaucoup la Bible et nous renoncerons au mensonge. La Bible est le seul moyen pour nous humains de renoncer au mal. C’est la Bible qui nous incite à la croissance car la vie spirituelle est une perpétuelle croissance.
       
       Mais, beaucoup ne veulent pas grandir. Il préfèrent vivre dans le mensonge. Ils oublient qu’étant dans Louzolo, ils font maintenant partie du monde spirituel. Au lieu de chercher à progresser spirituellement, ils passent leur vie à mentir, à désunir, à provoquer, à susciter les querelles entre les frères et soeurs.


       Un autre frère prétend dire que la prestation de serment réalisée cette année, le Dimanche 27 Mai, a lamentablement échoué parce que, selon lui, auteur d’un mensonge aussi criard, les frères et soeurs ne s’étaient pas bien préparés. Finalement qu’est ce que les gens veulent de moi ? Sont-ils décidés de m’éliminer ? Ont-ils fait un pacte avec satan ? Pourquoi sont-ils en guerre et en inimitié contre moi ?

       Contrairement à ce que les gens peuvent dire ou croire, je reste l’unique Représentant de l’OPH; et à ce titre, c’est à moi que l’Organisation devait annoncer une telle information. Or l’Organisation ne m’a rien fait savoir à ce sujet. C’est dire que c’est encore un disciple de satan qui est à l’origine d’une telle monstruosité. Pour vous, mes frères et soeurs, soyez sans crainte; gardez votre calme et faites confiance à l’OPH et à son digne Représentant que je suis. Je proclame tout haut, avec tous les pouvoirs et toute l’autorité qui me sont confiés par l’OPH, que la prestation de serment du 27 Mai 1990 n’a pas échoué. Elle reste valable: l’Esprit-Saint a assisté chacun de nous et les frères et soeurs ont été comblés de toutes sortes de bénédictions. Si ce frère qui propage un tel mensonge, n’a rien reçu ce jour là, c’est qu’il n’est pas encore né de nouveau: cela n’engage que lui. Mais ceux qui ont suivi mes directives ont réellement expérimenté la communion avec Christ et ils ont éprouvé une joie et une paix profondes.

       Si ce frère veut se passer pour un voyant, cela ne me fait ni chaud ni froid. Cependant, dans Louzolo, je ne garde pas des esprits aussi réfractaires. Qu’il aille, s’il le veut bien exercer son don de voyance ailleurs et non dans Louzolo.

       Rien d’étonnant que notre Association ait des provocateurs car tous ceux qui sont parmi nous ne sont pas prêts à accepter la simplicité de notre enseignement. Influencés par le dieu de ce monde, certains s’opposent à notre OPH. Si ce frère avait un coeur rempli par l’amour et la bonté de Dieu, l’idée ne lui viendrait pas à l’esprit de pondre un mensonge aussi grave; de blasphémer ainsi le nom sacré de Dieu. Lorsqu’on est saint d’esprit et capable de discernement, on évite de s’exposer bêtement à la malédiction divine.

        Frères et soeurs, encore une fois, soyons vigilants. Si vous choisissez Dieu, c’est la vie; mais si vous choisissez les menteurs, vous le regretterez amèrement. Souvenez-vous de la remarque que j’avais faite il y a de cela un (1) mois : les gens croient plus facilement au mensonge qu’à la vérité. Quand on profère un mensonge ou une calomnie, comme par miracle, ce mensonge et cette calomnie, se répandent partout, avec une rapidité vertigineuse. Par contre, quand on dit une vérité, aussitôt les forces du mal s’acharnent à la mettre en doute afin que personne ne parvienne à la connaissance de la vérité.

        Ainsi, mes bien-aimés, sachons discerner les choses. Fuyons ceux qui travaillent à corrompre les coeurs, à fausser les pensées et les jugements des autres. Ne prêtons pas une oreille favorable à ce qui est monté de toutes pièces, faisons la sourde oreille aux racontars et au bavardage de ceux qui n’ont rien à faire.   

        J’ai, en outre, constaté  l’existence d’un principe mauvais qui s’il n’est pas dénoncé, risque de retarder l’évolution spirituelle de plusieurs d’entre nous.

        Notre Dieu est un Dieu Saint et Juste, qui ne peut tolérer l’esprit de désordre et de désobéissance. Je voudrais parler ici du respect que nous devons avoir à l’égard de nos Autorités. La Bible nous dit sans équivoque que nous devons être soumis aux Autorités  et Jésus dit bien que nous devons « rendre à César ce qui est à César » (Marc 12 :17).

       C’est pourquoi, à partir de cette note circulaire, nous devons savoir une bonne fois pour toutes que si, au niveau de notre Association, une Assemblée spirituelle, une cérémonie toute particulière, un dambage (qu’il s’agisse d’un dambage de circonstance comme celui que nous pouvons programmer durant les fêtes de Noël, de Pâques ou de Pentecôte peu importe, ou qu’il s’agisse de toute autre cérémonie de quelque importance qu’elle puisse être), je dis bien, qu’à partir de cette note circulaire, si ladite cérémonie ou ce dambage qui avait été programmé par l’Association ou même par l’Organisation, arrivait à correspondre à un événement d’ordre étatique ou d’ordre patriotique, événement qui nécessite la présence ou la participation de notre Association, l’Association Louzolo « Amour » de Bienfaisance, nous membres  de cette Association, nous devons d’abord honorer les exigences de l’Etat,  du Parti, du Pays; nous devons d’abord respecter les mots d’ordre du Parti et de l’Etat avant de remplir les devoirs que nous demande l’Association ou l’Organisation.

       En d’autres termes, le Louzolifié doit d’abord être présent et honorer toute invitation que lui adressent nos Autorités. Même si cette invitation arrivait à coïncider à une fête ou une cérémonie d’ordre spirituel programmée par l’Organisation, l’Organisation demande que les intérêts du Parti, de l’Etat et de notre Pays soient d’abord respectés, mis au premier plan. Le programme de l’Association ou de l’OPH ne pourra être rempli qu’après, c’est-à-dire à court ou à long terme.

       Un spirituel convaincu doit être un bon citoyen et l’OPH nous demande d’être fidèles aux lois du Pays. Aucun louzolifié authentique ne saurait désobéir aux lois du pays ou à l’appel lancé par l’Etat en vue d’une animation, d’une représentation ou d’une forme de participation. Désobéir  à cet appel, c’est prouver que l’on ne prie pas encore et, c’est faire du tort à notre Dieu car c’est Dieu qui veut que le croyant respecte les autorités de la terre. Le Louzolifié convaincu obéit à l’appel du Parti ou de l’Etat parce qu’il sait qu’en agissant ainsi il recherche le bien de son pays et travaille dans ce seul but. Toute autorité a des responsabilités. Elle a donc droit à notre respect, à notre appui et à notre collaboration. Dans son épître aux Romains Paul déclare: « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures, car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu et les Autorités qui existent ont été instituées par Dieu ». (Romains 13: 1)
           
       Notre Dieu sait tout. Il ne nous en voudra pas si, au lieu d’assister à un  grand dambage ou à une grande assemblée spirituelle, nous avons préféré honorer les exigences de l’Etat. Tout au contraire, il se réjouira de ce signe d’obéissance et de soumission. On aura beau damber, beau prier, on obtiendra rien de notre Dieu si nous désobéissons aux directives ou  aux lois du pays. Il est vrai que nous avons des obligations spirituelles, mais dans ces cas bien précis, les obligations sociales doivent être placées au premier plan. En effet, si nous jouissons de la liberté d’évoluer, de prier, de damber, c’est bien grâce à nos autorités. En conséquence, aimer Dieu et lui obéir, c’est respecter les directives qui nous viennent de nos autorités. Par contre, si nous ne les respectons pas, notre spiritualité est vaine et nous ne pouvons plaire à Dieu, malgré tous les efforts considérables que nous aurons déployés pour le servir.

       Je crois avoir été clair tout au long de cette note circulaire. J’espère que les bonnes volontés sauront exploiter à bien les idées qu’elle contient. Quant à ceux qui ne méditent que le mal, je ne peux faire qu’une seule chose pour eux: leur accorder le pardon en espérant qu’ils sauront profiter de ce pardon sincère pour s’amender, se corriger, se repentir.

          Que notre Dieu pardonne à tous et que sa grâce continue à nous soutenir dans les combats de chaque jour. 

        Que la paix de Dieu vous soit donnée en abondance, tel que l’exprime le prophète Esaïe au chapitre 26 de son livre, verset 3. « A celui qui ferme dans ses sentiments, tu assures la paix, la paix parce qu’il se confie en toi ».  AMEN! AMEN! AMEN!                                                   


                             Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO

NC 002 du 03 Janvier 2000 _ Fête d’Action de Grâce

Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO                   
PRESIDENT FONDATEUR DE
L’ASSOCIATION  LOUZOLO "AMOUR" - OPH    

ASSOCIATION DE BIENFAISANCE A CARACTERE SPIRITUEL
SIEGE SOCIAL  : KIBOSSI-GARE
BOITE POSTALE : KIBOSSI-GARE                                                
TELEPHONE     :   6                                                          
REPUBLIQUE DU CONGO

N° 002/ G.E..L.C./G.M-O.P.H./P.F.-AS.L.A./A.B.-C.SP/2000

KIBOSSI, le 03 Janvier 2000

Note Circulaire
A l’attention des frères et Soeurs
en Christ du Monde Entier.

Objet : Conseils et Informations relatifs à la prochaine célébration de la
              Grande Fête d’Action de Grâce à la Belle et sainte Cité du Mont Kari-Kari

Mes Frères et Soeurs en Christ,
      
      La Note Circulaire que je vous adresse ce jour 31 Août 1999 à 15 Heures 00 n’est qu’un rappel de mon Message relatif aux Sacrifices que je vous ai adressé vers la fin de l’année 1997.

      Nous pensons qu’avant d’adhérer à Notre Association Louzolo « Amour » O.P.H., Association de Bienfaisance à caractère spirituel, chaque personne a été sensibilisée par rapport à notre statut, notre Règlement Intérieur et notre mode d’adhésion qui nous exigent de payer des sacrifices. Alors, en sensibilisant un Frère ou une Soeur sur les sacrifices, ceux-ci sont libres d’adhérer ou non à l’AS.L.A.-O.P.H. par rapport à cette loi des sacrifices qui y est en vigueur. Nous disons bien que cette loi divine s’applique dans l’AS.L.A. – O.P.H. pour quiconque désire y adhérer. Avant d’adhérer à l’AS.L.A – O.P.H., - faut-il le rappeler – la personne est libre d’adhérer ou non par rapport à cette Loi de Dieu que l’OPH applique.

      Au cas où un frère ou une sœur ayant adhéré à l’AS.L.A. –OPH remarquent  que cette Loi du payement des Sacrifices les surprend et les dérange, ils sont libres de quitter Notre Association sans tam-tam ni tambourin. Chacun adhère librement à l’ASLA-OPH. Tout comme chacun est libre d’abandonner Louzolo-OPH car dans l’O.P.H. on n’oblige personne. Cependant il faut éviter toute agitation lorsqu’on veut quitter Louzolo-O.P.H. Nous voulons dire qu’il ne faut pas haranguer une poignée de frères et sœurs non avertis pour semer la zizanie au sein de Notre Association. Que celui ou celle (ceux ou celles)** qui s’aventurent à quitter Louzolo de cette fâcheuse façon sachent qu’ils n’ont pas affaire au Grand Maître qui est le Président Fondateur de cette Association Louzolo « Amour » de bienfaisance à caractère Spirituel. Mais ces harangueurs ont affaire à Dieu car cette Loi est de Dieu O.P.H. et non d’un Humain.

      Voilà pourquoi l’O.P.H. Le DIEU TOUT PUISSANT m’a demandé de transmettre à toutes et à tous ce qui suit :
     
      Au cours des années à venir nous célébrerons une Grande Fête d’Action de Grâce qui sera jumelée à un Anniversaire de l’ouverture de la Belle Cité du Mont Kari-Kari. Nous vous l’avons déjà annoncé qu’il y aura à cette Grande fête là un Nouveau Message  que l’O.P.H. nous a demandé de vous annoncer ; il s’agit d’une Bonne et Heureuse Nouvelle pour tous.

      Mais voici ce qu’on a demandé à cette Grande fête d’Action de Grâce qui sera jumelée à un Anniversaire de l’ouverture de la Belle cité du Mont Kari-Kari, la Cité Très Sainte, trois (3) fois Sainte :

      Que tous ceux qui ont regretté d’avoir payé des Sacrifices à Dieu – O.P.H. s’abstiennent d’être présents à cette Grande Cérémonie d’Action de Grâce ; sauf si avant cette grande Cérémonie de la Fête d’Action de Grâce les harangueurs ou ceux qui ont regretté cette affaire de payer les Sacrifices à LOUZOLO-O.P.H se repentent et prennent la ferme décision de ne plus y penser ou de ne pas regretter de nouveau le paiement des sacrifices à l’O.P.H. Ce n’est qu’à cette condition-là qu’ils pourront assister à cette Grande Cérémonie de la grande Fête d’Action de Grâce si une personne pense ou regrette de nouveau cette affaire de paiement ou de versement des Sacrifices à l’O.P.H. qui est une Loi Perpétuelle de l’Eternel Notre Dieu, alors là c’est son affaire entre elle et son Dieu car elle aura menti dans sa promesse vis-à-vis de son Dieu.

      C’est pour cette raison que chacun de nous doit bien réfléchir si oui ou non il peut être présent à cette glorieuse et grande fête d’Action de Grâce qui aura lieu après l’An 2000 c’est-à-dire entre l’an 2001, 2002 ou plus tard selon la volonté de notre Dieu Eternel.

      Alors mes Frères, mes Soeurs, réfléchissons bien avant de nous engager à y participer. Car ne dénaturons pas cette Fête comme nous l’avons fait pour la Repentance et la Réconciliation qui sont devenues, pour certains, de simples formalités. En tout cas pour ceux-là ces deux Fêtes sont devenues purement et simplement de la blague. Or si nous pouvions comprendre que ces deux Grandes Fêtes ont été instituées dans Notre Association LOUZOLO-O.P.H. en vue de nous permettre, à la fin de chaque année, d’aller regretter nos fautes et de les abandonner définitivement on devrait les célébrer avec crainte et tremblement. En effet nous ne devrions plus revenir sur ces fautes que nous venons de regretter au cours des deux Grandes Fêtes de la Réconciliation et de la Repentance de chaque année. Malheureusement nous remarquons et nous voyons que nous revenons toujours sur ces mêmes fautes qu’on est allé remettre à Dieu pour que nous soyons libérés par lui. Par cette façon d’agir nous blasphémons Notre Dieu et il ne nous considère plus comme étant ceux qui sont pour le pardon, mais il nous regarde comme des enfants qui veulent blaguer avec leur Père. C’est grave pour la Spiritualité de celui qui désobéit et qui ment à Notre Dieu.

      Alors ressaisissons car Dieu n’est pas notre petit frère, mais Notre Dieu créateur, Notre Père Céleste. Nous Avons le devoir de LE RESPECTER et de Le CRAINDRE. Nous devons avoir la crainte même de prononcer Son Nom de L’O.P.H. car nous sommes ses enfants et nous avons le devoir de Le craindre, d’accepter et d’obéir à ses Lois, à ses Commandements, à ses Principes, à ses Règlements et à toutes ses Directives pour qu’il nous considère comme étant ses Enfants. Il faut nous efforcer de croire à son Nom, le Nom de Dieu-O.P.H. et nous devons Lui obéir. Ce sont ces deux grands Principes que nous devons nous efforcer d’appliquer afin que nous nous appelions Serviteurs et Enfants de Dieu.

      Aux deux grands Principes précédents il faut ajouter l’Amour sincère en soi-même, envers Dieu et envers son prochain en abandonnant tout mensonge et oui - dire.

      Frères et Soeurs, si nous respectons ces Principes, ces Lois et tout ce qui s’ensuit, en tout cas, bien que vivant encore sur cette terre de péché, LE CIEL est déjà là pour ceux qui appliquent ce que je viens d’expliquer. Vous avez le Ciel, Nous avons  le Ciel si ce que je viens ou que nous venons d’expliquer plus haut nous le pratiquons en nous conformant à tout ce qui vient d’être expliqué plus haut. En tout cas c’est Vous, c’est Nous qui serons au Premier Rang pour juger les autres quand le Fils de l’Homme,  Jésus Le Christ apparaîtra. En effet, il est écrit dans les Saintes Ecritures qu’il y a déjà ici cette terre de péché des Elus de l’Eternel Notre Dieu qui vivent comme tous les humains. Et quand le Grand Jour du Seigneur viendra, ces Elus qui sont sur cette terre de péché se joindront au fils de l’Homme et ses Anges pour juger les autres de la terre comme les Ecritures le déclarent, car ce sont les Vérités de Dieu qui le déclarent.  

      Voilà mes Frères et Soeurs les quelques conseils et informations que je voulais mettre à votre dispositions afin que chacun de vous le mette en pratique et fasse une profonde réflexion avant de s’engager à être présent ou non à cette Grande Fête d’action de grâce et d’aller rencontrer Notre Dieu à la Belle Cité, Cité Sainte, Trois (3) fois Sainte du Mont KARI-KARI, pour glorifier, acclamer et rendre Hommage et Gloire à Notre O.P.H. L’Eternel Dieu des Armées, Le Créateur Céleste de toutes créatures.

      Comme d’habitude, observons nos trois (3) journées de sainteté sans se frôler entre la Soeur et le Frère, même si on est à un même endroit.

      Que le Dieu des armées, la croyance de tous, vous accorde Sa sagesse afin de mieux réfléchir pour prendre la décision finale de ne plus retomber sur ces mêmes fautes graves et punissables devant Dieu, et de ne plus faire de fausses promesses à Notre Créateur. Car bien souvent nous oublions que l’Eternel Notre Dieu contrôle tout ce que nous disons et tout ce que nous faisons même dans l’obscurité. En effet, s’il nous contrôle c’est parce que nous avons signé nos Engagements à le servir et à ne dire que la Vérité. Voilà pourquoi nous devons contrôler nos comportements et nos actes. Est-il besoin de vous rappeler que le mensonge et les fausses promesses à Notre Dieu nous feront rater les cieux ou le Ciel quand Le Seigneur Jésus reviendra !

      La présente Note Circulaire explique donc tout ce que nous devons être et comment nous devons nous comporter vis-à-vis de Notre Dieu, car c’est à cette exceptionnelle cérémonie d’Action de Grâce  jumelée avec la Grande Fête Anniversaire de l’Ouverture du Mont Kari-Kari que sera donné le Message que l’O.P.H. Notre Dieu m’avait demandé de vous livrer. Ce Message nous concerne tous. C’est donc à cette Grande Fête d’Action de Grâce jumelée, que ce Grand et Gros Message de l’OPH sera publié afin que chacun l’entende comme il me l’a été demandé par Notre Dieu.

      Il serait donc préférable à toutes et à tous de se préparer à être conforme avant de se présenter ce jour-là à cette Grande Fête de joie, d’action de Grâce de cette année-là que nous ne connaissons pas encore, car il n’y a que Notre O.P.H. qui connaît en quelle année la Fête exceptionnelle aura lieu. Car Notre OPH Eternel Dieu nous avait déjà accordé ou donné la Vie éternelle depuis les années passées. Il ne nous reste qu’à balayer nos maisons afin d’y accéder. Tout a été accordé par notre O.P.H. Alors parfois je me demande que cherchent encore les humains.

      Que la Paix du Dieu vous comble tous au Nom de Dieu.

      Amen x3     
Votre frère en Christ,
Le Jardinier du Christ Jésus,
Guy Emile LOUFOUA CETIKOUABO