mercredi 20 avril 2016

Guy Émile : "Je vais souvent au ciel et Je reviens sur terre...."

MESSAGE DU G.M DE L’O.P.H. DU 29 OCTOBRE 2006

DENONCIATION DE LA GESTION FINANCIERE 
DE PAPA TCHINONA (suite) : EXTRAITS DES CASSETTES

I- INTRODUCTION
A mes très chers aimés et respectés, les gros chefs, les grands chefs de l’ASLA O.P.H.,

Papa Mikoungui Loundou Charles et les gros responsables de la section de Pointe Noire. Aujourd’hui nous sommes dimanche le 29 octobre 2006. Vous n’allez peut-être pas bien m’entendre parce qu’il pleut ici à Kibossi. Mais, je vous prie de prêter attention. Je viens par ce message vous donner d’autres nouvelles par rapport à la cassette que vous avez reçue hier ou avant hier.

En fait, je n’avais pas l’intention de vous faire écouter les séquences des cassettes que Papa Tchinona m’envoie comme réponse car ce n’est pas bien, ce n’est pas poli, ce n’est même pas dans mes habitudes de faire ces genres de choses. Je suis cependant étonné de voir que certains frères et sœurs vont jusqu’à dire qu’Émile est un menteur, il est comme ceci, il est comme cela. C’est pour cela que je me suis vu obligé de vous faire écouter les séquences des réponses de Papa Tchinona. Vous allez écouter ici la réponse qu’il m’a donnée dans sa cassette du 9 octobre 2006. Cette réponse est relative à la cassette que je lui avais envoyée ainsi que la note que j’avais écrite au sujet des nouvelles dispositions de gestion financière à la section de Pointe Noire. J’avais dit dans la lettre et dans cette cassette qu’à partir de cette date, les présidents des sections d’arrondissement devaient s’occuper de la collecte des fonds du nsinsani, de la biéramycine, des cartes statutaires, … en fait, tout ce qui est finance. Je lui avais aussi demandé de rembourser l’argent de l’ASLA O.P.H. car ce n’est pas son argent, ce n’est pas mon argent, c’est l’argent des cotisants que sont les associés de l’ASLA. Ecoutez donc ce qu’il m’avait donné comme réponse :

II- PROFIL BAS

Papa Tchinona : (en vili) « A mon très cher aimé et respecté, son excellence Missobélé Bakékolo Guy Émile Loufoua Cétikouabo, Le Missionné du Christ Jésus, Le Représentant Légal de l’O.P.H. sur terre, Le Grand Maître des maîtres blancs et noirs, Le Président Fondateur de l’Association Louzolo Amour O.P.H., Mbua Nkanda, Baboya Balinga, ²Jamais Quipé², Cigarette Avalon, Petit Kapita de l’Éternel Dieu, 10/10, Batélé Basidi. Toi qui es notre guide, notre Père, toi qui nous amène à la vie éternelle. Papa recevez nos salutations les plus chaleureuses le matin, à midi et éternellement de la part de ton fils, ton serviteur, ton petit Frère Jean ChristO.P.H.e Tchinona Makosso, MC de l’O.P.H., Superviseur Général adjoint, le Président adjoint du BUCOPN-BUCOREK. Aujourd’hui nous sommes vendredi le 9 octobre 2006. Je suis à Brazzaville. Si Dieu le veut, je prendrai l’avion aujourd’hui même pour me rendre à Pointe Noire. J’ai reçu votre cassette du 7 octobre 2006 et j’ai compris tout ce que vous m’aviez dit. J’ai aussi reçu les salutations que Maman Suzanne Ntsiéla nous a envoyées, à moi et à toute ma famille.

« Maman Tchinona m’a appelé hier à 19h18 et je lui ai fait part de ça. Toute la famille s ‘est réjouie de ces salutations que vous leur avez adressées, vous et Maman Ntsiéla. A leur tour, Maman Tchinona et les enfants m’ont demandé de vous transmettre leurs profondes salutations. Elle m’a demandé de vous dire qu’elle se sent un peu mieux. Que Dieu vous garde afin que le travail d’autrui aille de l’avant !

« Si elle m’a appelé c’est parce qu’elle a appris beaucoup de choses à mon sujet par rapport à la gestion de l’ASLA. Vraiment Papa, je suis touché tout au fond de moi, j’ai honte. En vili on dit : le vili tient beaucoup à sa dignité. Je vous avais déjà dit ça une, deux ou trois fois. Voler ! Je suis devenu voleur ! Vraiment je ne sais que dire. J’ai dit à Maman que ceux qui t’ont informé sont mieux placés pour te dire ce qui se passe exactement à Pointe Noire. Quant à moi, si je me suis mal comporté, lui-même le Président Fondateur me le dira. Je dis que ce n’est pas un problème. J’ai trop honte. Si j’ai détourné l’argent ou encore, si j’ai fait ce qui n’est pas bien, vous qui connaissez tout ce qui se passe dans le monde, vous allez me dire puisque vous seul connaissez tout. Mais, pour tout ce qui se dit, ah ! Vraiment je ne sais quoi dire.

« Le travail de Dieu, c’est comme ça. Je dis souvent que je ne refuserai jamais de travailler pour Dieu et on ne peut jamais prendre des congés pour ce travail, non. Je n’ai pas refusé. Ah ! Il y a tellement des choses qui se disent sur moi ! Vraiment, pardonnes-moi papa, je vous demande la conduite à tenir, dites-moi ce que je dois faire, vous qui êtes notre guide. Dites-moi ce que je dois faire pour que ma dignité revienne. Que dois-je vraiment faire ?

« Aujourd’hui je vais prendre le vol pour repartir à Pointe Noire. Papa Sengué Sengué m’a aussi demandé d’apporter les papiers et quelques dossiers concernant le barrage, des dossiers que nous devrons présenter au Ministère des Mines et de l’Energie. Nous vous tiendrons au courant de tout ce qui se dira là bas.

« Dès mon arrivée à Pointe Noire, je réunirai tous les présidents des sections d’arrondissement pour qu’on fasse le point sur tout l’argent de l’ASLA, ce qui est en banque et aussi ce qui est du micro-barrage. Je leur ferai le point sur tout l’argent. Je leur ferai aussi le compte rendu sur Papa Sengué Sengué car nous lui devons encore de l’argent. En ce qui concerne les études, sur 8 millions qu’il nous avait demandés, seulement 4 millions ont été donnés ; et sur 970.000frs des travaux topographiques et hydrauliques, 700.000frs ont été versés et il reste 270.000frs, sans compter les frais d’ingénierie. Le jour où j’étais là bas, j’avais vu le cahier d’études déjà signé ainsi que les plans de la partie génie civil. Et je me dis que nous revenons de loin. Il a déjà reçu beaucoup d’argent, il est donc mieux qu’on continue avec lui puisqu’il a déjà réalisé toutes les études. Voilà donc Papa, ce que j’avais à te dire.

« Papa, maintenant je veux effectuer un voyage en France pour aller rester un peu en compagnie de Maman Tchinona mais, je vous demande la permission. C’est vous qui devez m’accorder cette permission, pas quelqu’un d’autre. Si cela ne dépendait que de moi, j’envisage partir le 25 octobre pour y arriver le 26 et dès le 20 novembre je serai déjà de retour. C’est ce que je pense, moi. Mais comme je l’ai dit plus haut, j’attends votre permission. S’il y a même un peu d’argent à envoyer à Maman Tchinona, je suis au garde à vous. Même pour le billet, je ne sais que faire. C’est ce que j’avais à te dire : je ne pouvais pas partir comme ça et laisser le travail d’autrui que tu m’as confié. Les travaux du barrage, du marché, je ne pouvais confier ça à personne, non. Et même quand vous devriez l’apprendre, vous n’aurez jamais été d’accord avec moi. Je n’ai plus grand chose à vous dire, je me remets à votre diligence.

« Quand vous me dites de faire quelque chose, je le fais. Vous savez d’où nous revenons, vous connaissez aussi quelles sont mes pensées. Si je fais le mal, vous le savez, je ne sais plus ce que je peux encore vous dire. Le combat qu’on a fait avec ceux qui sont partis, vous le savez. C’est tout ce que j’avais dans mon for intérieur. Je ne fais pas de ça un problème, j’ai seulement honte. Partout où je vais, quand je pense à ça, j’ai des soucis. Je n’ai bouffé l’argent de personne !

« Comme je l’ai dit, le travail de Dieu, c’est comme ça. Je ne fais que remercier Dieu. Je suis ton enfant, ton petit frère, ton serviteur.

« Salutations à Maman Ntsiéla. Qu’elle me donne toujours les conseils qu’il faut afin que je puisse bien faire ce travail ! Salutations aussi à vous tous. Que Dieu soit avec vous aujourd’hui, demain et éternellement ! Que Dieu vous emmène dans son Royaume céleste et que son travail aille de l’avant!
« Papa, dans la lettre que tu m’avais envoyée le 3 janvier 2006 et même dans une des cassettes que tu m’avais envoyée, tu m’avais donné beaucoup de conseils et tu avais dit ceci : ²Je vais plaider pour toi le dernier jour à cause du bien que tu fais pour moi.² Je ne pourrai jamais l’oublier et j’avais gardé ça dans mon cœur depuis là.

« Je veux que vous sachiez que j’ai beaucoup de respect pour vous, vous qui m’avez donné ce travail. Je vous respecte parce que vous m’avez promis que vous allez plaider pour moi. Vraiment papa, j’ai beaucoup de respect pour vous et j’ai mis tout mon espoir en vous. Je vous tiens par la main, ne me lâchez pas ! Tout ce que vous me demandez de faire, c’est ce que je fais. Papa, si vous m’abandonnez, où vais-je partir ? Si vous me laissez, comment vais-je commencer à pleurer ? En ce moment même, le cœur me fait mal au sujet de tout ce qui s’est répandu à Pointe Noire. Ah ! Qu’ai-je fais de mal ? Tous ceux qui écoutent ce qui se dit à mon sujet interprètent cela à leur manière. Pas plus tard qu’hier, on m’a encore appelé à ce sujet. Mais moi, que dirai-je encore de plus ? Je ne sais pas ce à quoi les gens pensent ! Je fonde tout mon espoir en vous, ne m’abandonnez pas ! Comprenez papa, ce que je suis entrain de vous dire.

« C’est tout ce que j’avais à vous dire. Que Dieu soit avec vous et qu’il travaille en vous afin que le dernier jour nous puissions tous rentrer dans son royaume céleste ! Je crois que nous serons tous dans la joie quand nous verrons que tous ceux de Louzolo vont rentrer. Ce sera une grande joie. Que Dieu nous pardonne tous pour nos manquements ! Que Dieu nous garde tous et qu’il nous assiste ! Voilà papa ce que j’avais à te dire. Je termine par là. »

III- LA NOUVELLE RESPONSABLE DU SERVICE COURRIER A POINTE NOIRE
Le Grand Maître : «A mes très chers aimés et respectés, les gros chefs, les grands chefs de l’ASLA O.P.H. au niveau de Poire Noire. Lorsque je retrouverai la cassette dans laquelle Papa Tchinona m’avait parlé de la quincaillerie, je vais vous faire une autre cassette. Pour le moment, je m’arrête par là.

En plus, Papa Mikoungui Loundou Charles ainsi que les gros responsables de la section de Pointe Noire, d’ici là, je vais envoyer Maman Mboumba Colette là bas à Pointe Noire. Elle sera dorénavant basée là bas et c’est elle qui va maintenant s’occuper des courriers. Elle les recevra et ira les déposer au N°14 de la rue Bergère à Bacongo à Brazzaville chez le Fr. Guy.

Auparavant, c’est la Sr Batetana, Maman Mabonzo qui recevait les courriers et Papa Tchinona les récupéraient par la suite pour les déposer à B/ville chez papa Guy. Si j’ai pensé envoyer Maman Mboumba s’occuper du courrier à Pointe Noire, c’est parce que papa Tchinona est en train de partir en France. Maman Batétana quant à elle ne pouvait non plus faire ce travail parce qu’elle est une femme mariée. Elle ne pourra pas se déplacer à tout moment pour aller déposer le courrier à Brazzaville. Ce n’est possible, ce n’est même pas poli de le faire. C’est donc pour cela que j’enverrai Maman Mboumba Colette Mamie Coco à Pointe Noire afin qu’elle s’occupe de la réception à Pointe Noire et du dépôt à Brazzaville de tous les courriers des sacrifices, des colis, cadeaux, dons et tout ce qu’on envoie. Tout ce que Maman Mabonzo recevait, c’est Mamie Coco qui le recevra dorénavant. Il s’agit: des courriers des sacrifices, les lettres personnelles, les cassettes, les colis, les dons, les cadeaux et tout ce qu’on m’envoie.
J’ai trouvé qu’il ne serait pas poli, ni spirituel de déranger une femme mariée pour ça. Maman Mboumba Colette sied bien à cette tache. Elle fait un grand travail ici à Nzaza Noa, elle connaît bien enseigner les enfants mais, vu l’urgence, je la réaffecte là bas à Pointe Noire pour qu’elle s’occupe des courriers. Il est vrai qu’il y a beaucoup de gens à Pointe Noire, mais je ne les connais pas bien de caractère. Or, je connais un peu Maman Mboumba de caractère. Et comme papa Tchinona a décidé d’aller en France, désormais c’est auprès de Mamie Coco qu’il faudra déposer tout. Elle arrive d’ici là à Pointe Noire. Maman Mboumba Colette est un peu plus dégagée et elle est libre pour faire des voyages. C’est aussi pour cela que j’ai pensé la responsabiliser en ce qui concerne la réception et le dépôt de tous les courriers, cadeaux, colis et dons. Elle les déposera à Brazzaville chez papa Guy qui, à son tour, envoie le tout chez moi à Kibossi.
Comprenez que pour éviter des confusions, nous ne pouvons pas confier cette tache à deux personnes. Sinon, au cas où on ne retrouverait plus un courrier ou un colis, on ne saurait jamais où aller le chercher surtout si personne des deux ne reconnaissait l’avoir reçu. C’est donc pour éviter les confusions que j’ai décidé qu’il n’y ait qu’une seule personnelle qui s’occupe de tout le courrier. Comme ça, s’il arrive quelque chose, on saura exactement où aller demander. Il s’agit là des affaires de Dieu.

1- AU SUJET DE L’ÉGAREMENT DES COURRIERS

Les courriers à l’Organisation, c’est la vie de tout un chacun. Voilà pourquoi il faut y faire beaucoup attention. Si un courrier d’autrui se perd, l’auteur de cet égarement doit savoir qu’au dernier jour, il aura plusieurs charges : d’abord ses propres charges et ensuite les charges des âmes dont les courriers ont été égarés. Comme les courriers égarés n’arriveront jamais et si les propriétaires de ces courriers, dans leur maladie, venaient à mourir, cette âme sera comptée sur la tête de celui qui avait égaré le courrier. Et ce sera dur pour lui le dernier jour : D’un côté il y aura ses propres péchés et de l’autre le poids des gens dont il avait égaré les courriers.

2- AU SUJET DES CIRCONSTANCE DU JUGEMENT DERNIER

Apprenez que les souffrances sont catégorisées. Lorsque je parle, les frères et sœurs semblent rêver. Non, ne rêvez pas ! Je parle là des choses réelles, à vous mes gros chefs, mes gros kalakas afin que vous soyez intelligents et que vous ne viviez pas les souffrances qui sont au delà de vos capacités. Le dernier jour, tout sera mis au clair et nous serons tous en un seul lieu qui n’est même pas aussi grand que Ararat. Mais dans ses mystères, Dieu fera que le monde entier se suffise en ce lieu. Nous nous verrons face à face : les auteurs des mauvais actes se verront avec leurs victimes respectives et ils revivront toutes les scènes qui s’étaient passées sur terre. Les scènes où les uns faisaient du mal aux autres. Le dernier jour sera vraiment difficile.

Voilà pourquoi, comme j’ai de l’amour pour les hommes que Dieu a créés, je vous parle de ces choses afin qu’à votre tour, vous en parliez aux autres. Comme je disais tantôt, les souffrances, il y en a des qualités : il y a des souffrances qui sont légères, souples et il y en a qui sont lourdes, très pesantes et ce, d’éternité en éternité. Ceux qui auront bien travaillé seront dans la joie éternelle. Maintenant, au cas où vous auriez des petites fautes, puis qu’en tant que Petit Kapita je serai un accusé-répondez, je plaiderai pour vous puisque je suis l’avocat de toutes les âmes que Dieu a créées.



3- L’ÂME - L’AVOCAT DU DERNIER JOUR - LA MISSION D’ÉMILE
Chaque homme a une âme. L’âme c’est ce qui donne à l’homme le souffle de vie. Par exemple, maintenant que je suis entrain de parler, tout ce que je dis vient de mon âme. Chaque homme a une âme. Lorsque Dieu avait soufflé dans les narines d’Adam et Eve, c’est son esprit qu’il avait insufflé en l’homme, et cet esprit réside dans l’âme qui nous donne le souffle de vie, le souffle avec lequel nous parlons.
C’est à Moi (Guy Émile) que Jésus le Père le Fils Le Saint Esprit avait confié les responsabilités d’être l’avocat défenseur des âmes des hommes du monde entier. L’humanité tout entière est sur mes épaules, c’est moi qui vais parler pour elle le dernier jour. Ma mission m’a été confiée par Jésus, pour ne pas dire Dieu. Ne vous trompez pas : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint Esprit ne sont pas trois personnes distinctes, c’est une seule, unique et même personne. C’est le seul vrai Dieu et nous le lisons dans la bible : au commencement était la parole, la parole était avec Dieu et la parole est Dieu. C’est le même Dieu mais qui s’est manifesté de trois façons et moi Émile, je Le vois dans ces trois formes. Il m’est même déjà arrivé de voir les trois formes à la fois comme si c’était trois personnes différentes mais, il s’agit de la même personne : le seul et l’unique vrai Dieu. J’ai déjà enseigné sur toutes ces choses. Si les gens pensaient à écrire tout cela, je ne devais plus y revenir. Tout le temps je dis des choses mais les gens ne prêtent pas attention.

La première fois, dans ma tendre enfance, avant même que je ne sache que j’étais Batélé Basidi, je les avais vus, les trois. C’était dans ma tendre enfance, avant même que je ne rentre dans le coma dont je vous parle souvent, je les avais vus tous les trois. J’en ai déjà parlé plusieurs fois mais, les gens n’écrivent jamais ce que je dis comme si cela n’était pas important. Comment donc les gens vont-ils connaître l’histoire de Dieu par rapport à cette mission sécrète que Jésus m’avait confiée ? Lors qu’il était sur terre, Jésus n’avait pas achevé sa mission. C’est en fait à moi qu’il avait confié de l’achever : La mission sécrète de Jésus Christ. Les gens n’aiment pas écrire. Si je vous faisais passer des tests en rapport avec tout ce que j’ai déjà enseigné, ainsi que les dates des révélations, vous seriez tous échoués. C’est juste des rappels que je vous fais. Pardonnez-moi mes gros chefs. Ce qui est vrai c’est qu’il est avantageux pour nos âmes de connaître les choses de Dieu.



L’homme a plusieurs corps, même si nous ne parlons que du corps, de l’âme et de l’esprit. L’homme est extra cellulaire. Les Papa Mikoungui qui sont des grands médecins en savent quelque chose. Il est Batélé et Basidi et il est aussi médecin. Il connaît donc beaucoup de choses. Cela veut dire qu’à part le corps, l’âme et l’esprit, l’homme est extra cellulaire, il est la résultante de plusieurs composants.

4- COMMUNICATION PAR TÉLÉPATHIE
A une époque très ancienne, lorsque j’avais commencé avec les blancs à l’étranger, ils suivaient et respectaient scrupuleusement mes enseignements. Cela leur avait permis d’être spirituellement évolués. Ce qui faisait que quand je voulais parler à un frère ou à une sœur, quel que soit le lieu, le pays ou le continent où il se trouvait, je faisais juste une idée et, la personne savait déjà ce que j’avais à lui dire, comme si je venais de lui envoyer une cassette ou une lettre. Voilà pourquoi je dis souvent : « Faites seulement une idée ! » Je vous assure que c’est très facile d’arriver à cette niveau. Si nous n’y arrivons pas, c’est parce que nous avons trop de choses dans nos cœurs. Souvent nous revenons en arrière pour se nourrir encore de lait. Il y a aussi des fois où nous croquons des os parce que nous aurons avancé un peu. Et c’est comme ça tous les jours : on avance, on recule et on recule encore, pourquoi ça ? C’est tout simplement à cause de nos propres comportements que nous n’y arrivons pas. Que Dieu vous assiste afin que vous accédiez à la connaissance de ses bonnes choses !

IV- NE PAS ÊTRE ATTACHE A L’ARGENT

Je vous dis souvent que nous ne sommes pas encore au jour du jugement mais, nombreux ont déjà gagné leur vie éternelle grâce à leurs bons comportements et leurs bons langages. Nous les hommes, nous sommes trop attachés aux richesses de la terre et à l’argent. L’argent n’est pas une mauvaise chose, la richesse non plus. Mais, ne les mettons pas au centre de notre vie. Mettons-les au second plan, derrière. Sans argent, sans richesse, nous ne pouvons faire certaines choses, c’est vrai mais, il faut toujours reléguer les richesses et l’argent de la terre au second plan. Nous devons donc nous placer devant toutes ces choses afin de privilégier ce qui est de Dieu. C’est l’enseignement de Dieu qui nous conduira à la vie éternelle et dans la joie de tous les jours. 


Vous verrez la joie qu’il y a au ciel, elle est indescriptible. Elle est un peu semblable à la joie que ressent un nouveau-né le jour où il vient au monde. Quand on affecte une âme sur terre, elle passe par le ventre d’une femme, et quand le bébé naît, il se met à crier parce qu’il vient d’arriver dans un nouveau monde. Lorsque vous voyez un nouveau-né pleurer, ce sont en fait des cris de joie qu’il lance disant : « Mon Dieu, quel beau monde que celui dans lequel on m’a envoyé ! » Ça, c’est seulement lorsque nous naissons ici sur terre. Imaginez alors combien de fois la joie est plus grande au ciel ! Une joie sans fin, une joie qu’on n’a jamais vécue ici sur terre.

V- PROPAGER MES ENSEIGNEMENTS

Si je vous dis toutes ces choses, c’est parce que je vais souvent au ciel et je reviens sur terre. Je ne vous le dis pas pour que je sois considéré, non, loin de là. Je n’ai jamais cherché à être considéré. Je vous le dis, simplement pour que vous ayez de la connaissance en matière des vérités divines. Je ne suis pas orgueilleux, je ne serai jamais orgueilleux. Nègre que je suis né, nègre que je mourrai. Je vous donne là des enseignements, allez vous aussi enseigner aux autres partout où vous irez. Sachez que si vous n’enseignez pas ce que vous recevez, c’est un péché. Dieu vous demandera des comptes : Toi, on t’enseignait. Pourquoi cachais-tu ces enseignements au fond de ton cœur ? ²Mon Vaut-rien² que j’avais envoyé sur terre vous enseignait tout, pourquoi n’enseigniez-vous pas les autres afin que mes enseignements se répandent ? C’est là aussi une grande responsabilité. N’hésitez jamais de parler ! Si vous êtes écoutés, c’est bien. Si on ne vous écoute pas, c’est toujours bien. L’essentiel est que vous ayez enseigné. Vous voyez que moi, je n’hésite pas à vous parler car ma tache est aussi de vous enseigner afin que vous ne soyez pas ignorants des choses de Dieu. Que Dieu vous bénisse et que tout un chacun se mette à accomplir ce pourquoi Dieu l’avait envoyé sur terre, comme ça vous serez heureux le dernier jour du Seigneur.


VI- AU SUJET DES ANGES
Nous avons le rendez-vous de la fête de fin d’année, à Noël pendant presque une semaine. Ce sera ici à Kari Kari la Grande et Terrible Montagne trois fois sainte où réside Dieu Éternel O.P.H. Sébaoth, avec tout son Royaume céleste, tout son gouvernement, tous ses anges qui sont des milliers et des milliers. Les anges sont tellement nombreux qu’on aurait l’impression qu’ils remplissent tous les Cieux et toute la terre. Ils sont aussi nombreux que les grains de sable et ils sont repartis par départements. Ils travaillent chacun selon son département. Comme le dit la chanson protestante, chaque homme a son ange. On les appelle les anges gardiens. Quand l’homme se comporte mal, son ange gardien s’éloigne, il prend des distances car l’homme aura placé son petit dieu dans le cœur. La bible nous enseigne que Dieu est jaloux. Il n’aime pas que l’homme le mélange aux petits dieux. IL veut être seul dans le cœur de l’homme parce qu’il est son créateur. Dieu est comme une jeune mariée qui n’accepterait jamais partager son mari avec une autre femme. Dieu aussi est très jaloux. Il n’accepte jamais que l’homme aille chez les petits dieux sachant que Lui-même est là. Dieu est en l’homme puisqu’il lui a envoyé son ange.

Apprenez donc mes gros chefs que tout le gouvernement céleste ainsi que tous les anges sont à Kari kari, la Cité trois fois sainte, le Royaume Céleste de l’Éternel Dieu O.P.H. Sébaoth qui est descendu sur terre le 20 mai 1992 de 20h à 3h du matin. Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint Esprit s’est établi là bas avec tout son gouvernement : Les Tata Abraham, tata Isaac, tata Jacob, tata Joseph, tata Moïse, ils sont tous là.

VII- DE LA RENCONTRE AVEC ABRAHAM EN 1978

Vous vous rappelez de l'évènement du 8 octobre 1978 lorsque de retour du ciel, on m’attendait pour diriger une assemblée. C’est bel et bien Papa Abraham qui m’attendait et dès que j’étais arrivé, il m’avait tendu sa main droite pour me saluer. Il m’avait dit par la suite : c’est toi Émile que nous attendions pour diriger cette séance. Pour mieux vous décrire la scène, quand j’étais arrivé, papa Abraham était assis. C’est de cette position qu’il m’avait tendu sa main droite pour me saluer et il m’avait dit : « C’est toi Émile que nous attendions pour venir diriger cette assemblée. » Il faisait 20h du soir, et j’avais dirigé cette séance de 20h jusqu’à 6h du matin. Après avoir dirigé la séance, j’avais dit à papa Abraham que je devais rentrer. Il me souhaita alors de faire une bonne route.
Pourtant je l’avais déjà dit, mais lorsque vous faites des sketches, je ne vois jamais la scène où on s’était serré la main avec papa Abraham. Cette assemblée que j’avais dirigée de 20h à 6h du matin avait eu lieu sur une haute montagne de Loudima. Quand les anges m’avaient raccompagné sur terre, j’étais resté à genoux sur une autre haute montagne. C’est donc la deuxième nuit pendant que je rentrais que j’avais vu papa Abraham qui m’appelait sur la montagne où ils étaient. J’y étais monté très difficilement parce que la montagne était couverte de pierres qui rendaient la montée pénible. Arrivé au sommet de cette montagne, j’avais vu papa Abraham, il était devant toute une multitude de gens. Il me disait : Émile, c’est toi que nous attendions pour venir diriger cette assemblée. A ces mots, il m’avait tendu sa main droite pour me saluer et on s’était serré les mains. Je lui avais dit par la suite que j’étais très fatigué. Alors, après cette salutation, j’avais dirigé l’assemblée de 20h jusqu’à 6h du matin.

Tout le monde était là, tout le Royaume céleste était là et c’est à moi Émile qu’on avait donné le pouvoir de diriger cette assemblée de 20h à 6h du matin. J’étais par la suite rentré au village. Ce n’est pas mauvais que de se rappeler ceci parce qu’il s’agit ici de l’histoire de l’Association Louzolo Amour. Tout ceci vous aidera à connaître qui est vraiment son Président Fondateur. Quelles sont ses qualités ? D’autres personnes disent : j’ai rêvé, j’ai fait un songe … Moi Émile, par rapport à ce que je viens de vous dire, je n’avais pas rêvé. Je m’étais vraiment vu avec le Dieu des cieux et on s’était parlé ; les anges, les papa Abraham étaient là. Ce n’est pas des ²on a dit², non. Je ne dormais pas. J’étais vivant dans mon âme et conscience, j’avais salué papa Abraham et on s’était serré les mains. Rappelez-vous que tout dernièrement, en ce troisième millénaire, j’avais serré la main de Dieu le Père qui m’avait remis par la suite la canne qu’il avait, après m’avoir fait visiter les trois mondes. Je vous rappelle tout ceci, c’est pour que ceux qui veulent écrire, le fassent.

A ce sujet, je vous prie de dire à papa Kinko Léonard que j’avais reçu son manuscrit, il n’a qu’à écrire son livre, j’ai toujours oublié de le lui dire. Il n’a qu’à continuer à écrire ses livres.

Au revoir et à tout moment mes gros chefs. Que Dieu soit avec vous, qu’il vous bénisse, qu’il vous assiste, qu’il vous accorde « les tous, les tous, les tous » comme il nous les a déjà accordés. Que cela soit ainsi au nom de Jésus Christ ! Amen, amen, amen, que le Seigneur soit avec vous tous et avec nous tous. J’ai terminé par là. C’était : Missobélé Bakékolo Babindamana Mbua Nkanda Cigarette Avalon Petit Kapita de l’Éternel Baboya Balinga, un pauvre type.

Message transcrit et traduit du Kituba en français
Par la Commission Education de la section de 
Libreville - Gabon 

Guy Émile : Je Suis l'Avocat de Toutes les Âmes
du monde entier


vendredi 15 avril 2016

Prédication Fête de l'Enlèvement du Grand Maître de l'OPH au ciel par trois (3) anges et son retour sur terre.


Prédication à l'occasion du 35ème anniversaire de 
la Grandiose et Terrible Fête de l'Enlèvement 
du Grand Maître de l'OPH au ciel 
par trois (3) anges et son retour sur terre

La prédication selon Guy Emile Loufoua Cetikouabo par le frère Loufoua Dalvi Le Roi.
Dambage au Mont Des Oliviers, à Loudima Gare, en république du Congo - Edition 2013.

~~~~~~~~~

Parlant des anges, Hébreux 1 : 14 dit << Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut >>.
On peut donc dire qu'un Ange est un messager, un envoyé de Dieu ; il est un intermédiaire entre Dieu et les Hommes.

Rappelons qu'il y'a plusieurs catégories d'Anges. Parmi les Anges, il y'a : les Archanges, les Séraphins, les Chérubins, les Anges, les Vingt quatre (24) vieillards, les Quatre (4) êtres vivants.
Parfois, un Ange transmet un message divin ; Parfois un Ange agit lui-même selon la volonté divine.
IL y'a Sept (7) Anges qui se tiennent devant Dieu. Ces Sept (7) Anges sont en permanence avec Dieu ; ils sont au service totale de Dieu. Ils peuvent prendre une décision au nom de Dieu, comme ils sont en permanence avec Lui ; et ils savent comment procéder.

Dans Apocalypse 8 : 2, il est dit : << Et Je vis les Sept (7) Anges qui se tiennent devant Dieu, et Sept (7) trompettes leur furent données. >> Et dans Tobit 12 : 15 il est mentionné : << Je suis l'Ange Raphael, un des Sept (7) qui nous tenons en présence du Seigneur. >>  

Les Sept (7) Anges qui se tiennent devant Dieu, ont chacun un rôle précis. Chacun d'eux a une fonction et une tâche bien précise.

Les noms des Sept (7) Anges qui se tiennent devant Dieu sont : URIEL, RAPHAEL, RAGUEL, MICHEL, SARIEL, GABRIEL, REMIEL. Ces Sept (7) Anges font partie de trois (3) catégories d'Anges. Il y'a parmi les Sept (7) : les Archanges, les Séraphins et les Chérubins. Le nom de tous ces Anges comporte la syllabe ''EL". Ce suffixe "EL" signifie " Éternel Dieu ".  

URIEL, SARIEL, RAGUEL et REMIEL sont bien les quatre (4) Anges qui se tiennent aux quatre (4) coins du Monde.

Les Anges URIEL, SARIEL, RAGUEL et REMIEL par exemple, sont aux quatre (4) coins du Monde. << Après cela, Je vis quatre (4) Anges debout aux quatres (4) coins de la terre ; ils retenaient les quatre (4) vents de la Terre, afin qu'il ne soufflât point de vent sur la Terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. >> Apocalypse 7 : 1
Le premier Ange était devant, Je le suivis et les deux (2) autres étaient derrières. Nous partîmes ensemble. Ils me transportaient sur une haute montagne. Ils me demandaient de m'agenouiller, je m'agenouillai. Les trois (3) Anges m'entouraient.
Le 08 Octobre 1978, Trois (3) Anges sont venus chercher Guy Emile Loufoua Cetikouabo à Loudima et l'ont emmené au Ciel.


Voici un extrait de son récit : << En 1978, le 08 Octobre, trois (3) Anges étaient venus me chercher à 20 Heures, dit Guy Emile Loufoua Cetikouabo.


Là bas au ciel, là où j'étais il y'a une joie indescriptible. Il fait très beau là bas, l lumière qui s'y trouve est merveilleuse et extraordinaire.

J'y avais passé trois (3) nuits ; sous un soleil brûlant, consumant. Mon corps n'avait plus d'eau et de sang car ils s'étaient évaporés. J'ai su que je n'avais plus de sang lorsque j'ai essayé de bouger ma langue en vain. Après les trois (3) jours, nous sommes montés au ciel, j'y étais monté avec le corps que vous voyiez à la montagne. Vous me voyiez à Kibossi et oui c'est bien le corps que voyiez qui était parti au ciel " vivant ".

Ils m'ont salué à la main je dis bien (une précision) et quand ils s'étaient retournés, aussitôt je me retrouvé ici sur terre. >> Récit de Guy Emile Loufoua Cetikouabo. Son enlèvement au ciel le 08 Octobre 1978, extrait de la 3ème cassette de l'an 2000.

Les trois (3) Anges m'avaient dit que c'est le moment de repartir sur terre. Comme toujours, un Ange était devant moi et les deux (2) autres derrière moi. Le premier Ange qui était devant moi se retournait pour me saluer, le deuxième s'avançant devant moi me saluait et le troisième s'avançant devant moi me saluait. MICHEL, RAPHAEL et GABRIEL sont bien les trois (3) Anges qui sont venus chercher Guy Emile Loufoua Cetikouabo le 08 Octobre 1978 à Loudima (Congo Brazzaville) et l'ont emmené au ciel. Nous allons vous parler du rôle et de la fonction de ces trois (3) anges.

GABRIEL est l'un des Sept (7) Anges qui se tiennent devant la gloire de Dieu. IL est considéré comme le messager de Dieu dans la bible.

MICHEL est l'un des Sept (7) Anges qui se tiennent devant la gloire de Dieu. MICHEL est le chef des forces du Ciel, le chef ds armées célestes et de la milice céleste. Dans Apocalypse 12 : 7, l'Ange Michel terrasse le dragon qui est une représentation de Satan, et l'expulse du Paradis. RAPHAEL est l'un des Sept (7) Anges qui se tiennent devant la gloire de Dieu. Son nom vient de l'hébreu " refa " qui signifie " guérir " et " EL " qui signifie " Éternel DIEU " ; Raphael peut donc se traduire par << l’Éternel Dieu guérit >> ou << Divin guérisseur >>. RAPHAEL s'occupe de la Médecine. GABRIEL annonce la bonne nouvelle. Voici la signification étymologique de ces Sept (7) Anges : URIEL <<Lumière de Dieu >> RAPHAEL << Dieu guérit >>
Que Dieu vous bénisse !

RAGUEL << Ami de Dieu >> 
MICHEL << Qui est semblable à Dieu >> 
SARIEL << Gardien de l'Ordre >> 
GABRIEL << Dieu est ma force >> 
REMIEL << Pitié de Dieu >> ou << Archange de l'Espoir >>  

Pour conclure, rappelons que de nombreuses personnes ont vu ou entendus, réellement ou en vision les Anges. On peut citer LOT (Genèse 19 : 1), JACOB (Genèse 32 : 1), GEDEON (Juges 13 : 6), ZACHARIE (Luc 1 : 20), MARIE (Luc 1 : 28), JOSEPH (Matthieu 1 : 20, Matthieu 2 : 13, Matthieu 19), PIERRE (Actes 12 : 7), JEAN (Apocalypse 1 : 1)
Transcrit par le Frere Yapass Chris

vendredi 1 avril 2016

OPH - Un Mot sur les Sacrifices

ASSOCIATION  LOUZOLO "AMOUR" - OPH           

K I B O S S I

          UN MOT SUR LES SACRIFICES 

      -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- 

La génération actuelle est une génération d’incrédules. Le mensonge, la médisance, la perfidie, l’envie, la cupidité..., caractérisent cette génération, comme nous le décrit la jolie chanson de notre sœur CARRO « mbandu yi ya ntsari... » c’est-à-dire, c’est malheureux pour cette génération.   


      La génération actuelle est comparable à celle de NOE à qui DIEU avait dit qu’IL détruirait la terre à cause du trop plein de péchés. Ceux qui pourront se repentir, dit DIEU « seront introduits dans l’arche que tu auras soin de construire ». Hélas ! Le pauvre NOE n’étant pas compris, s’est vu repousser par sa génération qui, le critiquant, le huant, disait qu’il exagérait, qu’il racontait n’importe quoi, parce qu’il était le seul à parler et à être entendu par « son DIEU ».

      Le cas LOUZOLO est comparable au cas de NOE car, on dit, on raconte, on invente, on pond du mensonge et un tas d’histoires. Et comme LOUZOLO demande des SACRIFICES, on dit que c’est une fausse ASSOCIATION.
      C’est malheureux de raisonner ainsi car, depuis la nuit des temps, les sacrifices, les dîmes, les holocaustes ont toujours existé. Tous ceux qui nient l’existence des sacrifices voient les écrits de la Bible d’un œil contraire. Ces personnes disent « Ah Seigneur ! », ne sachant pas trop pourquoi et entretiennent au fond d’eux des pensées contraires à notre GRAND DIEU.

      Nous, pauvres humains, qui sommes-nous, pour pouvoir détourner le sens des écrits bibliques, écrits pourtant sacrés ! Nous, pauvres pots dont le Potier est notre Créateur, comment et pourquoi osons-nous prendre à défaut notre POTIER qui est pourtant notre CRÉATEUR?


      Sincèrement, la génération actuelle est une génération assez bizarre, assez malheureuse et assez dangereuse. Ceux qui connaissent un tout petit peu, tentent de parler à ceux qui ne savent pas, pour les informer et les former, jamais ils ne veulent rien entendre, jamais ils ne veulent rien croire, ils ne veulent rien suivre.
      Nous, pauvres poussière, nous les pauvres pots en terre, comment avoir l’audace, comment oser nier l’évidence de DIEU Lui-Même, Créateur de tout ce qui existe, visible et invisible! Au temps de NOE, les incrédules s’étaient fracassé la figure
                                  
MOISE, après qu’il ait sorti le peuple Hébreux de l’Egypte où il était en esclavage, ce peuple est arrivé au désert. Pour répondre à un appel de DIEU, Moïse se rend sur la montagne du Sinaï où il est revenu avec les tablettes contenant les dix commandements de DIEU. A son retour, même ses propres frères, ses propres sœurs lui ont mené une guerre terrible, cherchant même à le faire tuer. 

      Ceci est comparable de nos jours à ce que je vis. Des frères, des sœurs imbus d’un esprit satanique, veulent attenter à la vie d’un Emile donné.

      S’il existe des gens qui s’attaquent à LOUZOLO, c’est parce que nous disons la vérité et comme ce monde n’aime pas la vérité, il n’est pas étonnant de voir froisser une Association qui essaie de dire cette vérité que les autres préfèrent taire car, la vérité blesse. C’est pourquoi on lapide LOUZOLO et son Emile donné.

      Il y a des gens qui ne dormaient pas bien chez eux parce qu’ils étaient poursuivis par certains diables ; il y a des gens qui étaient hantés par l’esprit malin, jour et nuit ils n’étaient pas tranquilles ; il y a de ceux qui souffraient d’un certain mal, etc... LOUZOLO arrive, et, Emile dit : « Écris seulement, paie tes sacrifices et ton problème sera réglé », puis, un temps après, ceux qui ne dormaient pas, dorment d’un sommeil cotonneux, ceux qui étaient hantés, bravent même les esprits malins qui, hier, les importunaient.
      En retour, pour témoigner leur reconnaissance à LOUZOLO et à son Emile, on me paie d’une monnaie de singe, « ah, mbandu yi ya ntsari... » ! 
      
Beaucoup n’allaient pas arriver jusqu’à ce jour, ils seraient poussière depuis longtemps, grâce à LOUZOLO, grâce à un Emile donné car sans Emile, qui allait leur faire connaître cette voie ?

      Dans la voie d’Emile, au pays d’Emile, il suffit d’écrire en joignant les sacrifices, puis le cas est réglé. 
      Les uns avec regret, les autres envieux, parlent d’un air moqueur, d’un air goguenard des SACRIFICES, des SACRIFICES, toujours des SACRIFICES.

      « Les sacrifices te purifient ; avec les sacrifices tout péché est effacé, avec les Sacrifices l’Éternel DIEU  « fait passer l’éponge » sur ton triste passé, il passe l’éponge sur tout ce que tu as pu commettre comme faute, tu deviens une Nouvelle Créature pour une Nouvelle Vie. »

      « Avec les sacrifices tu obtiens une protection divine qui te sert de bouclier sur cette terre, protection infaillible valable sur terre et te conduira tout droit dans les cieux sans inquiétude. Ton nom sera inscrit dans le registre des cieux car tu auras acquis un droit d’être Enfant de DIEU. »

      « Avec les sacrifices, tu acquiers des avantages de toutes sortes comme un commerçant qui dépense une somme d’argent pour l’achat de certaines marchandises puis les revend pour obtenir en plus du prix d’achat, un BENEFICE. »

      « Dans le plan divin, le bénéfice est plus considérable car le plan divin ne connaît pas de déficit. D’une manière ou d’une autre, tu auras obtenu de plus en plus ce que tu auras versé en sacrifies. »

      Notre Organisation n’a pas besoin d’argent, elle n’en a que faire. L’argent, pour notre Organisation, n’est qu’un symbole, un effort matériel que l’homme peut et doit faire pour pouvoir prétendre se voir ouvrir certains horizons valables pour sa propre vie terrestre d’abord, et divine ensuite, et surtout. Pour notre Organisation, on achète jamais une place au Ciel à prix d’argent. Pour obtenir une place au ciel, il suffit seulement d’AIMER.

      «  Les sacrifices de Membre te permettent d’opérer, d’agir, de guérir au nom de DIEU et au nom de son fils JESUS. 
      Les sacrifices de Membre te donnent des pouvoirs divers. DIEU qui n’a pas besoins de ton argent t’octroie certaines possibilités. »

      IL n’y a rien pour rien, tant qu’on a pas encore gravi la colline, on ne peut avoir une vue  sur la plaine. C’est une Loi, et  tant  qu’elle n’est pas appliquée, il n’y a  rien à  espérer.

      Bien sûr que toutes les religions prient DIEU, mais il y a prier et prier. Vous le savez. Avec L’OPH, pas de comparaison possible, songeons à la jolie chanson de notre Roi  DAVID « mu ke sambila, ya ke kuiza vé, ngé ke sambila, ya ke kuiza... samu na inki ?

        « A L’OPH, c’est du tic au tac, avec la même Bible, avec les mêmes chansons on fait  des merveilles mais, il y a bien entendu un mais, si et si seulement tu ne te reproches de rien dans ton âme et conscience, si tu es en forme par rapport à L’AMOUR, si tu es à jour  par rapport à ton comportement, alors il te suffira de penser, d’imaginer et voilà la réalisation de ton rêve. C’est cela L’OPH, c’est cela la différence.

      Pour l’obtention de ces pouvoirs, il te faut remplir une condition d’abord : verse tes sacrifices de membre puis, efforce-toi, toi-même à pratiquer absolument L’AMOUR dans toutes tes activités et DIEU fera le reste. Tu seras même capable de ressusciter au nom de JESUS. »


      Un Membre est un homme à part, sa vie a un sens différent des autres. Le Membre Confirmé est un élu parmi les anciens autres élus qui sont là-bas. Rien qu’avec ton argent, le même argent de Membre ou de Membre Confirmé, tu obtiens tout ce privilège. Ton argent te revient en double, en triple, en quadruple, en centuple, en... que sais-je, pourvu, je dis bien, pourvu, je répète, pourvu que tu pratiques réellement  L’AMOUR, c’est-à-dire, évite le mal, tout le mal, et le reste suivra spontanément à ton heureux étonnement.

     Quant au Membre Confirmé, déjà en tant que Membre c’est aussi un élu, il (y)** a des pouvoirs et, une fois Membre Confirmé ses pouvoirs (s'accroissent) à telle enseigne qu’il suffit d’éviter le mal pour se voir puissant, assez puissant pour lutter contre les forces du mal et en plus de lui-même, il aura le pouvoir d’aider le prochain quel qu’il soit. 

     Quel que soit l’esprit malin, quelle que soit sa force, tu n’auras rien à redouter, au contraire, c ’est cet esprit malveillant, ce petit esprit de malheur qui aura à trembler devant toi, Membre ou Membre Confirmé digne de ce nom, je dis bien, quel que soit l’esprit malin et si tu es intègre et si tu cesses de dire « Est-ce que DIEU existe vraiment ? Est-ce que les sacrifices là... »; Est-ce que... » Si déjà tu poses un préalable de : «  Est-ce que... », terminé ! Dès que tu emploies ton «  est-ce que », tu perds à la minute même le sens de Membre, tu ouvres toute béante ta porte, ta propre porte et, satan qui n’attend toujours que cela, s’insurge puis tu recules d’un, de deux ou plusieurs pas.


      Alors il te faudra toi-même refermer la porte que toi-même, délibérément tu as maintenue ouverte, il faut te remettre en rang pour retrouver, pour être de nouveau un membre digne de ce nom, il te faudra, bien sûr,  demander pardon.

      Mais à propos de ce pardon, déjà tu as dénigré les sacrifices qui sont une Loi de Moïse, reçu de DIEU, tu as dénigré DIEU dans ton « est-ce que DIEU existe ? », à qui donc vas-tu demander pardon ? A DIEU  ! 

Voici comment :
      « Tu écris à l’Organisation ou à son Représentant en disant  clairement, simplement, sans détours ni fausse honte, le mal, tout le mal que tu as fait. Par exemple :    « j’ai dénigré DIEU, j’ai douté de la présence de DIEU, j’ai dénigré les sacrifices, j’ai... ; sincèrement je demande pardon et je te prie Grand Maître de pouvoir intercéder, je te prie de pouvoir plaider auprès de notre DIEU... »
      Lorsque tu auras écrit à un Emile donné ou à L’OPH tu auras soin de demander sincèrement pardon chez toi, en toi, dans ton sanctuaire, là, ça marche. »
      Mais lorsque, après que tu ais dénigré DIEU tu dis seulement : « DIEU, excuse-moi, tu sais que je suis un pécheur, tout le temps je pêche, pardonne-moi etc... », cette forme est une mascarade, une tromperie, c’est une façon de se moquer de DIEU et méfions-nous du nom de DIEU.
      Suivons donc la voie hiérarchique dans la procédure d’obtention du pardon suite à un dénigrement de DIEU. Ecrire à un Emile donné qui à son tour transmettra à L’O.P.H. , c’est mieux.
      Dans les temps anciens, les bœufs, les moutons, les pigeons, etc... constituaient les sacrifices. Demander les mêmes objets de nos jours ne serait pas réaliste car, demander vingt ou cinquante moutons à tout un chacun est fastidieux. C’est pourquoi ces objets sont remplacés par les billets de banque.

      « Les sacrifices versés, texte d’engagement signé, même si tu quittes LOUZOLO, sache que c’est un pacte que tu as signé entre toi et ton DIEU devant tout le monde. 

Il est écrit dans le texte d’engagement :  «  Je prends à témoin tous les frères et sœurs qui sont ici présents... ». C’est pourquoi je pose toujours des questions telles que :
      - Tu veux  être Membre ?
      - Tu veux que je « bouffe » ton argent ?
      - Tu n’auras pas de soucis après ?
      - Tu n’auras pas à me faire payer ton argent ?
      - Tu as bien lu le texte d’engagement ?
      - Tu as signé le texte d’engagement ?
         etc...
      « Il est vrai que les textes d’engagement sont remis et gardés par un Emile donné mais, dès que je touche ton texte d’engagement, déjà la photocopie divine est faite automatiquement par eux-mêmes et ton texte d’engagement est gardé aussi bien sur la terre par un Emile donné que par eux, là-bas. » 

      «  Où que tu sois, tu devras d’abord et avant tout répondre du fait que tu aies pris cet engagement. Personne ici bas, je dis bien personne n’a le droit de casser cet engagement pris entre DIEU et celui ou celle qui a signé cet engagement devant tout le public. »
      
Ce jour là, qui vivra verra. On demandera pardon, ça sera trop tard ; on cherchera à se donner la mort, non pas que la mort ne viendra pas, mais on ne mourra pas ; on cherchera à se cacher, il sera impossible car  chacun de nous vivra sa propre réalité telle qu’elle est et  non telle qu’elle est falsifiée, telle qu’elle est corrompue sur terre. Et c’est là où il y aura des pleurs et des grincements de Dents, la Loi c’est la Loi et la Loi divine est implacable.
      
Disons donc que les sacrifices profitent  largement à celui ou celle qui les verse, je dis bien, profite largement. Et en Membre digne, versons nos sacrifices de purification, versons nos sacrifices de Membre Confirmé. Il nous suffira d’une simple parole et l’Ordre divin se mettra en mouvement pour le bonheur de celui ou de celle qui aura pratiqué l’AMOUR, ce cher petit mot.
      Tu auras à prier pour toi-même, pour tes proches parents, pour les autres, pour tout l’Univers. A, cause de tes sacrifices et de ton intégrité dans la voie de DIEU, tu réaliseras des choses, des choses, toujours des choses.
      
NB: Dans tes interventions gardes-toi de demander quelque chose, je répète, ne demande absolument rien, dans tes interventions. Fais du bien, aide tout un chacun sans demander de l’argent ni un bien quelconque. Dès que tu auras demandé de l’argent, rappelle-toi que tu ne seras plus en relation avec l’esprit de DIEU, satan et tout son gouvernement vont t’habiter et t’animer. Par rapport à ce que tu diras ou feras, s’en suivront des transes qui seront le reflet de ta façon d’être. Or, il y a transe et transe, faisons un effort pour les différencier. 

      Dès que tu vois une personne  (homme ou femme ), se vanter, se pavaner, se glorifier d’être ceci, d’être cela, réussissant ceci, réussissant cela, dis-toi qu’elle est habitée et animée par l’esprit malin.

      Celui ou celle qui est habité par l’esprit de DIEU, est calme, paisible, simple, humble... 

Que les autres te glorifient, que les autres disent du bien de toi et non toi-même. Le vrai homme de Dieu, se sent, se voit mais ne se dit pas.

N’oublions pas enfin, qu’il y a :
         - des Sacrifices de Purification (SP)
         - des Sacrifices de Membre (SM)
         - des Sacrifices de Membre Confirmé (SMC)
      Libre à toi de payer les sacrifices de membre confirmé ou de membre comme nous dit la chanson  : « ni nge mosi me ndima yawu... »
Libre à toi de payer les sacrifices pour la protection de tes biens, meubles et immeubles (boutique, étang de poisson, voiture, vélo...)
      Chers frères et sœurs, heureux sont ceux-là qui viennent de m’écouter, heureux sont surtout ceux qui mettront en pratique ce qu’ils viennent de lire.

      Paix de  CHRIST  à  tous.

                        GUY  EMILE  LOUFOUA CETIKOUABO                   

                        JARDINIER DU  CHRIST  JESUS


Ressources



=> Il y a Prié et Prier (Prédication selon Guy Emile Loufoua Cétikouabo)


lundi 14 mars 2016

OPH - s'Abstenir des Relations Sexuelles Avant et Après la Fête

Guy Émile LOUFOUA CETIKOUABO                                                     AMOUR * UNITE * PAIX
Président Fondateur de L’Association Louzolo - Amour
Association de Bienfaisance A Caractère Spirituel
Siège Social : Kibossi-Gare
Boite Postale : Kibossi-Gare
Téléphone : 6
République Du Congo
Kibossi, le 20 Avril 1995

N° 017/GELC/PF-ASLA/AB-CSP/95

Note Circulaire
A tous les Frères et Soeurs en Christ
du Congo et du Monde


OBJET : Célébration de la Fête des Rameaux
dans l’Association Louzolo "Amour"

Frères et Sœurs,

1- La fête des Rameaux marque l’entrée triomphale de Notre Seigneur Jésus Christ à Jérusalem.

2- C’est pourquoi, elle compte désormais parmi les grandes fêtes de l’Association Louzolo Amour de Bienfaisance à caractère spirituel. A ce titre, elle doit être célébrée dans toutes les sections et sections d’Arrondissements du Congo et du Monde entier.




3- A ce sujet, pour une meilleure préparation, il est demandé à tous les frères et sœurs Louzolifiés de s’abstenir des relations sexuelles même avec leurs propres conjoints dans la période allant du Jeudi avant la fête des Rameaux au Jeudi après la fête de Pâques

4- Pour faire revivre les frères et sœurs cet événement, un sketch devra être présenté à propos en s’inspirant du passage de Matthieu 21 : 1 - 17

Que la Paix Profonde vous soit donnée par le Seigneur Jésus-Christ.

Le Jardinier du Christ,


Guy Emile Loufoua Cétikouabo